Accueil > Ressources

Ressources

Taille actuelle: 100%

Couvertures
Couvertures, © Plon / Claire Armange

Bibliographie adulte sur la francophonie

Proposé par Dis-moi dix mots le 01/04/2016

Amoureux de la langue française, passionnés de la francophonie et épris des mots, nous avons pensé à vous en vous concoctant cette belle bibliographie. Laissez-vous guider et retrouvez sans plus tarder les ouvrages sur le sujet classés en différentes catégories selon vos centres d'intérêt :

 

 

 

 

 

L'histoire de la langue française :

Vous voulez tout savoir sur la naissance de la langue française, son utilisation sous la cour du Roi-Soleil, son évolution au cours des siècles et son implantation dans les différents pays du monde ?

 

Le français : Histoire d'un combat de Claude Hagège

Le français : Histoire d'un combat de Claude Hagège, par Biblio Essai

L'incroyable aventure de la langue française, Jean Forest

Aux origines du français trésors et histoire de la langue française, Pascale Cheminée

Du latin aux langues romanes, Michel Banniard

Le français quelle histoire ! La première biographie de la langue française, Julie Barlow

Histoire du vocabulaire français, Olivier Bertrand

La naissance du français, Bernard Cerquiglini

L'invention de la langue le choix des mots nouveaux, Loïc Depecker

Conversation sur la langue française, Pierre Encrevé

Jeux de mots : archéologie du français, Laurent Flutsch

Le français et les siècles, Claude Hagège

Le français histoire d'un combat, Claude Hagège

Histoire de la langue français volume 1 et 2, Emile Littré

Le français une langue qui défie les siècles, Alain Rey

Mille ans de langue française, Alain Rey

Initiation à l'histoire de la langue française, Jean-Louis Tritter

Petite histoire de la langue française : le chagrin du cancre, Karin Ueltschi

Aventures et mésaventures des langues françaises, Henriette Walter

La langue français atout ou obstacle ? : réalisme économique, communication et francophonie au XXIe siècle, Charles Durand

 

 

 

 

 

Point de vue sur la langue française

Vous êtes interressés par les points de vue de grands auteurs sur la langue française ?

 

 

Dictionnaire amoureux de la langue française de Jean-Loup Chiflet

Dictionnaire amoureux de la langue française de Jean-Loup Chiflet, par Plon

Grands repères culturels pour la langue française, Denis Menjot

Voyage autour de ma langue, Jean-Claude Bologne

Combat pour le français : au nom de la diversité des langues et des cultures, Claude Hagège

La langue française une arme d'équilibre contre la mondialisation, Yves Montenay

Introduction à l'histoire de la langue française, Michèle Perret

De quel amour blessée : reflexions sur la langue française, Alain Borer

Une langue orpheline, Bernard Cerquiglini

Passion de la langue française, Gérard de Cortanze

Dans le jardin des mots, Jacqueline de Romilly

La langue française en péril, Catherine Girard-Augry

Les mots français dans l'histoire et dans la vie, Georges Guggenheim

Contre la pensée unique, Claude Hagège

De la langue française : essai sur une clareté obscure, Henri Meschonni

L'amour du français : contre les puristes et autres censeurs de la langue, Alain Rey

Le français l'autre langue, Salah Stétié

Le grand livre de la langue française, Marina Yaguello

La langue française pour les nuls, Alain Bentolila

La langue française au défi, François Taillandier

Tu parles ?!, Flammarion documents et essai

Le français dans tous ses états, Bernard Cerquiglini

Dictionnaire amoureux de la langue française, Jean-Loup Chiflet

 

 

365 mots nouveaux de Paul Desalmand

365 mots nouveaux de Paul Desalmand , par Editions Du Chêne

 

Au bonheur des mots

Vous voulez jouer avec les mots de la langue française, en découvrir plus sur leur sens et leur signification ?

 

Les mots des régions de France, Loïc Depecker

Au bonheur des mots : hommage à Alain Rey, François Gaudin

L'esprit des mots, Alain Rey

 

Le coin des experts
 

Maîtriser le vocabulaire français, une étude diachronique et syncronique, Véronique Anglard

Les niveaux de langage, Sophie Jollin-Bertocchi

Structure du français moderne : introduction à l'analyse linguistique, Pierre Léon

Le dico des mots qui n'existent pas et qu'on utilise quand même, Olivier Talon

365 mots nouveaux expliqués, Paul Desalmand

Au plaisir des mots, Claude Duneton

 

 

 

 

 

Les variétés du français

Vous êtes curieux de savoir comment le français s'enrichit de ses différents emprunts aux différentes langues, comment évolue-t-il ?

 

Les mots migrateurs de Marie Treps

Les mots migrateurs de Marie Treps, par Editions du Seuil

 

Livres généralistes sur les variétés du français

 

Les mots migrateurs : les tribulations du français en Europe, Marie Treps

Francophonies périphériques : histoire, statut et profil des principales variétés du français hors de France, Bernhard Pöll

Internationale de l'imaginaire nouvelle série n°21, Georges-Emmanuel Clancier

Le français au contact d'autres langues, Françoise Gadet

L'étonnant voyage des mots français dans les langues étrangères, Franck Resplandy

Le français d'ici, de là, de là-bas, Henriette Walter

Le français en contact avec l'anglais : en hommage à Jean Darbelnet, Didier-Erudition

Les variétés du français parlé dans l'espace francophone : ressources pour l'enseignement, Sylvain Detey

Education et langues : français, créoles, langues africaines, Robert Chaudenson

Les mots des uns, les mots des autres, Foudil Chariguen

Les mots de la francophonie, Loïc Depecker

Variétés du français de France aujourd'hui : approche lexicographique, Pierre Rézeau

Le français dans tous les sens, Henriette Walter

Les expressions verbales figées de la francophonie : Belgique, France, Québec et Suisse, Jean-René Klein

Guide de mots francophones : le ziboulateur enchanté, Loïc Depecker

Le vocabulaire de la francophonie : le dictionnaire du français à travers le monde, Collectifs d'auteurs

Petit dictionnaire insolite des mots de la francophonie, Loïc Depecker

Dictionnaire francophone de poche : le pouvoir des mots sur le mouvoir des peaux, Khalleel Torabully

Le français adultère ou les langues mixtes de l'altérité francophone, Paul Wijnands

Dictionnaire du français régional des Antilles de Sylviane Telchid

Dictionnaire du français régional des Antilles de Sylviane Telchid , par Editions Bonneton

 

Livres sur les variétés du français en France
Dans les banlieues

Français des banlieues, français populaire ?, Marie-Madeleine Bertucci

En Bretagne

Dictionnaire du français régional de Haute-Bretagne : de Vannes à Saint-Malo, de Nantes à Saint-Brieuc, Henriette Walter

Dans le midi

Petit dictionnaire des expressions du midi, Catherine Nemausana

En outre mer

Normes endogènes et plurilinguisme : aires francophones, aires créoles, ENS Editions

Français et créoles : du partenariat à des didactiques adaptées, Robert Chaudenson

Le français de la Réunion : inventaire des particularités lexicales, Michel Beniamino

Le français de Nouvelle-Calédonie : contribution à un inventaire des particularités lexicales, Christine Pauleau

Dictionnaire du français régional des Antilles : Guadeloupe, Martinique, Sylviane Telchid

Mille mots du français mauricien : réalités lexicales et francophonie à l'Ile Maurice, Pravina Nallatamby

Contribution à un inventaire des particularités lexicales du français de l'Ile Maurice, Didier de Robillard

Le français en Algérie : lexique et dynamique des langues, Ambroise Queffélec

 

 

 

Le français dans le monde

Vous voulez tout savoir sur le français autour des cinq continents ?

 

Histoire de l'Afrique, une langue en copropriété de Jean-Louis Calvet

Histoire de l'Afrique, une langue en copropriété de Jean-Louis Calvet, par Editions Ecriture

En Afrique

Le français langue africaine : enjeux et atouts pour la francophonie, Collectifs d'auteurs

Guide pratique du français parlé à Ouagadougou, Bamako, Porto-Novo et Lomé (Burkina-Faso, Mali, Bénin et Togo), Jean-Luc Bletton

Histoire du français en Afrique : une langue en copropriété ? Louis-Jean Calvet

Mes dix-mille mots : Afrique, Marcel Didier

Le français langue africaine, Pierre Dumont

Tu fais l'avion par terre : dictionnaire franco-africain, Pascal Krop

La diversité du français et l'enseignement de la langue en Afrique, Emmanuel Kwofie

Le français en Afrique noire : mythe, stratégies, pratiques, Gabriel Manessy

En Algérie

Au Burundi

Le français au Burundi : lexicographie et culture, Claude Frey

Au Cameroun

La langue française au Cameroun : analyse linguistique et didactique, Edmond Biloa

Le Nord-Cameroun à travers ses mots : dictionnaire de termes anciens et modernes, province de l'extrême nord, Christian Seignobos

CONGO

Le français en République du Congo : sous l'ère pluripartiste, Omer Massoumo

La langue française au Congo-Brazzaville : manifestation de l'activité langagière des sujets parlants, Jean-Alexis Mfoutou

Le français et les langues endogènes au Congo-Brazzaville, Jean-Alexis Mfoutou

Au Gabon

Dictionnaire des gabonismes, Eric Dodo Bouguendza

A L'Ile Maurice

A Madagascar

Le français de Madagascar : contribution à un inventaire des particularités lexicales, Claudine Bavoux

Au Maroc

Le français au Maroc : lexique et contacts de langues, Ambroise Queffélec

Au Rwanda

Le français au Rwanda : enquête lexicale, Julien Kilanga Musinde

Au Sénégal

Lexique du français du Sénégal, Jacques Blondé

Les mots du patrimoine : le Sénégal, Equipe Inventaire des particularités lexicales de français en Afrique noire, Collectifs d'auteurs

 

En Asie-Pacifique

Le français, la francophonie et la francophilie en Asie-Pacifique : spécificités et interrogations, Serge Dreyer et Rachel Juan

 

En Amérique

Parlez-vous québecois

Parlez-vous québecois, par Claire Armange

Au Canada

Dictionnaire du français acadien, Yves Cormier

Dictionnaire québecois français, Lionel Meney

Dictionnaire historique du français québecois, Claude Poirier

La parlure québecois, Lorenzo Proteau

Le français d'ici : études linguistiques et sociolinguistiques sur la variation du français au Québec et en Ontario, F. Martineau

Parlez-vous québecois ?, Claire Armange

Trésor des expressions québecoises : petit dictionnaire de la langue imagée dans la littérature et les écrits québecoise, Pierre DesRuisseaux

Trésor des expressions populaires : petit dictionnaire de la langue imagée dans la littérature québecoise, Pierre DesRuisseaux

Dictionnaire des expressions québecoises, Pierre DesRuisseaux

Chronologie du québecois, Jean Forest

Anatomie du québecois, Jean Forest

Le petit Gabi : dictionnaire des anglicismes du Canada français, Antoine Gabrorieau

Le parler québecois pour les nuls : guide de conversation, Marie-Pierre Gazaille

Le joual de Troie, Jean Marcel

Main basse sur la langue : idéologie et interventionnisme linguistique au Québec, Lionel Meney

Le québecois de poche, Britta Scheunema

Le vif désir de durer : illustration de la norme réelle du français québecois, Marie-Eva de Villers

 

 

En Europe

 

Belgicismes

Belgicismes , par Duculot

En belgique

Les belgicismes : inventaire des particularités lexicales du français en Belgique, Bal

Langue française et diversité linguistique : actes du séminaire de Bruxelles, Belgique, 30 novembre et 1e décembre 2005, Collectifs d'auteurs

Le français en Belgique : une langue, une communauté, Daniel Blampain

Dictionnaire français de la Belgique. A-F, Christian Delcourt

Dictionnaire français de la Belgique, G-Z, Christian Delcourt

Dictionnaire des belgicismes, Michel Francard

Comment parler belge et le comprendre (ce qui est moins simple), Philippe Genion

Le belge dans tous ses états : dictionnaire de belgicismes, grammaire et prononciation, Georges Lebouc

En Suisse

Glossaire vaudois, Pierre-Moïse Callet

Dictionnaire suisse-romand : particularités lexicales du français contemporain, André Thibault

 

 

 

 

 

 

Au Moyen-Orient

 

statuts, emplois, fonctions, rôle et représentations du français au Liban

statuts, emplois, fonctions, rôle et représentations du français au Liban , par L'Harmattan

Egypte

Egypte, qu'as-tu fait de ton français ?, Jean-Jacques Luthi

En quête du français d'Egypte : adoption, évolution, caractères, Jean-Jacques Luthi

En Israel

La culture francophone en Israël, Volume 1 et 2, David Mendelson

Au Liban

L'espace de la langue : Beyrouth, Paris, Collectif d'auteurs

Statuts, emplois, fonctions, rôles et représentations du français au Liban, Stéphane-Ahmad Hafez

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie adulte sur la francophonie
Dictée TV5 Monde
Dictée TV5 Monde, © Zelda Zonk

La Dictée d'Archibald

Proposé par Dis-moi dix mots le 25/03/2016

A l'occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, TV5MONDE lance "La dictée d'Archibald", une dictée interactive et gratuite.

La dictée intitulée "Mots d'ici et d'ailleurs" utilise les dix mots de l'édition 2016.

La plateforme propose ainsi plusieurs dictées - quatre au moment de la mise en ligne - puis une nouvelle par mois, au moins jusqu'en septembre.

Disponible dans six niveaux de difficulté, elles s'adressent aussi bien aux apprenants du français qu'aux férus d'orthographe et portent sur des sujets divers comme les sciences, les loisirs, la culture, la gastronomie...
A la fin de l'épreuve, l'internaute peut consulter son texte corrigé et ses fautes expliquées par un spécialiste de la langue française.

 

 

La dictée d'Archibald est mise en ligne le vendredi 11 mars sur le site de TV5 monde.
 

La Dictée d'Archibald
Camion des mots
Camion des mots, © camion des mots

Le Camion des mots met la francophonie en scène et en images

Proposé par Dis-moi dix mots le 19/04/2016

Découvrez un projet unique, ludique et pédagogique autour des mots et embarquez pour la première année dans un voyage au cœur de la francophonie.

Qu'est ce que le Camion des mots ?

Animation ludique et pédagogique visant à la maîtrise de la langue française, le Camion des mots existe désormais depuis 2005 et a pour mission principale de coller au plus près des nouvelles techniques numériques et culturelles. Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, le Camion se déplace dans ses 120 villes étapes afin d'offrir une expérience unique à ses petits participants. Véritable studio d'enregistrement, le Camion des mots propose un plateau télévisé équipé de matériel audiovisuel et ouvert aux classes souhaitant participer.

Ce projet est soutenu par de nombreux acteurs tels que la Maif, l'Express, Lire, les ministères de la Culture et de la Communication et de l'Education Nationale, France 3 et Renault Trucks.

Avant le passage du Camion des mots 

Le camion des mots à Olivet

Le camion des mots à Olivet , par Le camion des mots

Les professeurs du CE2 à la troisième préparent avec leurs élèves un texte de trois minutes suivant leurs goûts (saynètes, slam, poésie...) quatre semaines avant l'arrivée du Camion dans leur ville. Les classes donnent alors corps aux mots et imaginent une mise en scène.

Dix extraits littéraires ont été sélectionnés, empruntés à des œuvres belges, berbères, canadiennes ou encore mauriciennes, afin d'être adaptés et interprétés devant les caméras du Camion des mots.

Pour chaque extrait, une fiche pédagogique a été conçue, donnant à l’enseignant tous les conseils utiles pour analyser ces textes et travailler à leur adaptation.
Chaque fiche propose quatre étapes de travail : le résumé du texte; la présentation de l'intérêt de l'extrait d'un point de vue littéraire et théâtrale ; des pistes pour la mise en scène et les costumes ; une analyse des personnages.

 

Fiche d'accompagnement du Camion des mots spéciale #slff16
Fiche d'accompagnement, © Rue des écoles - Camion des mots 2016

 

 

10 fiches d'accompagnement spécial Semaine #slff16

Pour les élèves du CE2 à la 6e :

> Poèmes de Maurice et de Madagascar

> Conte berbère :  "Les deux frères, la marmitte et le bâton"

> Bayaya chasseur d'éléphants

> La médaille

> Le masque géant

Pour les élèves de la 5e à la 3e :

> Le coeur n'est pas un genou que l'on peut plier

> Océan Indien : Nouvelles "Vacances de rêves"

> Les jumeaux de l'île rouge

> Le Grand Joseph

> Le journal d'Aurélie Laflamme

 

21 classes ont inauguré cette tournée l'utilisation des fiches dans 14 villes différentes en France métropolitaine avec en tête les fiches du lièvre et la tortue et page d'écriture.

 

 

 

Action

Action, par camion des mots

 

L'heure de gloire dans le Camion

Caméra, micros, lumières, différents cadrages, sont mis à disposition des enfants afin de leur faire découvrir, à l'aide de techniciens professionnels, le monde audiovisuel. A partir de là, deux ou trois séquences sont tournées pour donner corps au projet des élèves. La meilleure prise est diffusée sur le site internet du Camion des mots permettant ainsi aux enfants de partager leur expérience avec leur entourage : action !

Camion des mots - Classe de CE2B École de la Providence d'Olivet (45) - A l'aide de la fiche "Le Lièvre et la Tortue", par Le camion des mots

 

 

 

 

Camion des mots - Classe de CM2 École élémentaire de Nonancourt (27), par Le camion des mots

 

 

 

Camion des mots - Classe de CLIS École élémentaire de Nonancourt (27), par Le camion des mots

Contacts

Vous souhaitez participer à la 10e tournée nationale et au concours spécial « Dis-moi dix mots » en faisant venir le Camion des mots dans votre commune ?
01 42 61 10 71
Mélanie Trugeon – melanie.trugeon@jfdsystem.fr
Audrey Gaimon – audrey.gaimon@jfdsystem.fr

Pour rappel vous bénéficiez de 20% de réduction si vous avez obtenu le label VP cette année.

Le Camion des mots met la francophonie en scène et en images
Brochure pédagogique Dis-moi dix mots 2015-2016
Brochure pédagogique , © Réseau Canopé - 2015

Brochure pédagogique : un outil complet pour les encadrants

Proposé par Dis-moi dix mots le 12/11/2015

Cette brochure s'adresse aux enseignants de "français langue maternelle" ou "français langue seconde" (FLM/FLS) et leurs élèves.

Destinée à approfondir leur connaissance des dix mots, elle propose des exercices, des jeux, des textes, ainsi que les affiches de l'exposition joyeuses et ludiques. 

Elle est disponible gratuitement sur commande  ou consultable et téléchargeable ci-dessous
Si vous êtes enseignants, vous pouvez la retirer librement dans tous les Ateliers Canopé et à la librairie de l’éducation de votre secteur. 
Retrouvez vos contacts dans chaque académie. 
Vous habitez à l'étranger ? Contactez l'Institut français.

Sont également à votre disposition sur ce site, dix fiches pédagogiques spécialement adaptées ont été conçues pour les élèves de niveau FLE (A1-B2) avec leurs corrigés inclus dans le fichier.

Consultez ou téléchargez les corrigés de la brochure pédagogique ou accédez sur le site de Canopé aux activités pédagogiques FLM/FLS par mot.

Brochure pédagogique FLM/FLS, par Réseau Canopé - 2015 / conception graphique : atelier Pentagon / caractère typographique : Infini, Sandrine Nugue / CNAP

 

Brochure pédagogique : un outil complet pour les encadrants
Fiches pédagogiques FLE 2015-2016
Fiches pédagogiques FLE, © Réseau Canopé - 2015

Fiches pédagogiques "Français Langue Étrangère"

Proposé par Dis-moi dix mots le 12/11/2015

Fort du succès de ce nouveau support pour l'édition précédente, 10 fiches pédagogiques FLE vous sont proposées en 2015-2016.

Elles sont spécifiquement destinées aux élèves de niveau « Français Langue Étrangère».

À chaque mot correspondent des propositions d’activités : recherche de définitions, création de mots nouveaux, écriture d’un roman-photo… 

Téléchargez la version corrigée des fiches pédagogiques FLE.

En complément retrouvez les films d'Yvan Amar sur la chaîne DailyMotion du ministère de la Culture et de la Communication.

Pour les collégiens « Français Langue Maternelle » et « Français Langue Secondaire » (FLM/FLS) une brochure pédagogique et son corrigé sont disponibles sur ce site.

Consultez ou téléchargez les fiches FLE par mot sur le site de Canopé.

Attention : pas de version papier pour cette ressource.

Fiches FLE, par Réseau Canopé - 2015 / conception graphique : atelier Pentagon / caractère typographique : Infini

 

Fiches pédagogiques "Français Langue Étrangère"
Vidéos Dis-moi dix mots 2015-2016
Vidéos Dis-moi dix mots, © Réseau Canopé - 2015

Les chroniques d'Yvan Amar à lire, écouter et visionner

Proposé par Dis-moi dix mots le 16/10/2015

CHAFOUIN (France)

Script

« Je me sens tout chafouin, ce matin ! »

Une phrase qui n’est peut-être pas si fréquente, mais qu’on envisage comme possible… C'est-à-dire… je suis mal réveillé, pas d’excellente humeur, les yeux encore mi-clos et l’esprit embrumé… Un peu « rétrignolé » quoi !

Mais ce « rétrignolé » appartient à un français un peu familier du Midi. Alors que chafouin est moins senti comme un mot régional ou périphérique.

Une chose est sûre : son sens a évolué depuis le XVIe siècle, époque où on le voit apparaître : si l’on peut s’avouer soi-même chafouin, c’est que le terme n’est pas trop injurieux. Or il l’a été longtemps : une allure chafouine a d’abord fait penser à un air sournois, hypocrite. Et au départ, il s’agissait d’un nom : un chafouin, une chafouine. Alors qu’aujourd’hui, c’est uniquement un adjectif.

Pourquoi celui qui est chafouin fait-il ainsi ses coups en douce, par-derrière, alors qu’il se présente comme faible, timide, vaguement victime ? Il croise les attributs du chat et de la fouine : d’un côté, le félin, volontiers immobile et semblant assoupi dont rien ne laisse prévoir qu’il va se détendre et sauter sur sa proie. De l’autre, la fouine au museau pointu, qui vient fureter, et qui évoque l’indiscrétion de celui qui va fouiller dans les affaires des autres pour leur nuire.

Et n’oublions pas que le chafouin, au XVIIe, était l’autre nom du putois. Il en reste comme une odeur qui collerait à ses syllabes.

Dis-moi dix mots - Chafouin, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur chafouin à découvrir sur le site de Canopé. 

CHAMPAGNÉ (République du Congo)

Script

« Il est champagné ! Il est bien champagné ! » C'est-à-dire qu’il est bien accompagné, qu’il ne manque pas de relations mondaines.

Le mot pittoresque est inventé de toutes pièces, comme s’il dérivait d’un verbe « champagner », qu’on n’a jamais entendu, bien sûr !

On l’entend essentiellement en Afrique centrale, et il évoque celui qui vit dans un monde de fête et de célébrations. Comme si le champagne était justement un symbole de ces manifestations un peu superficielles et qui font rêver. Les bulles y sont sûrement pour quelque chose ! Le champagne est un vin pétillant qui représente un éphémère brillant, et même peut-être un peu clinquant. Mais cette séduction, qui vient mourir en claquant sur votre palais ne grise que l’espace d’un instant. Cette volupté est donc d’autant plus délicieuse qu’elle est fragile.
Ce cliché d’une vie étourdissante comme une valse fait surtout rêver ceux qui en sont exclus.

Mais elle ne leur ôte pas leur sens de l’humour et de la dérision : les « champagnés », on s’en moque facilement ! C’est surtout à ça que sert ce mot, ironique sans être envieux ou méprisant. Il représente tout un esprit d’invention, satirique, libre de rire quand il le veut, et totalement insouciant par rapport au purisme des académies. C’est très loin de Paris, et même de la Champagne qu’on peut imaginer un français aussi facétieux ! 

Dis-moi dix mots - Champagné, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur champagné à découvrir sur le site de Canopé.

DÉPANNEUR (Quebec)

Script

Le dépanneur, une spécialité québécoise !

Le mot appartient en effet au français qu’on parle là-bas. Il se comprend très facilement : c’est une petite épicerie, ouverte tard le soir. Beaucoup d’entre elles d’ailleurs s’appellent sans ambiguïté l’épicerie couche-tard ou le dépanneur couche-tard : elles ne ferment pas avant 11 heures du soir, et restent souvent ouvertes bien plus tard et parfois toute la nuit.

On va donc chez le dépanneur s’il manque quelque chose à la maison, si on a besoin d’huile, de café, si on veut manger une pizza ou si une ampoule a éclaté. On va aussi chez le dépanneur pour faire le plein d’essence : devant la boutique se trouve fréquemment une pompe.

Mais le mot s’exporte-t-il ? Pas vraiment, car il s’inscrit dans un paysage très nord-américain : les épiceries existent au Québec, mais elles renvoient plutôt à ce qu’on appellerait en Europe un supermarché. Et elles sont situées bien souvent dans des centres commerciaux, alors que les dépanneurs se trouvent dans les zones d’habitation.

En tout cas, le dépanneur porte bien son nom : il vous vient en aide quand vous êtes en panne, c'est-à-dire quand, à l’improviste, sans qu’on s’en soit avisé, on est en manque de quelque chose, et qu’on aurait bien besoin d’un peu d’aide. Il y a un côté un peu magique dans cette présence inopinée qui surgit juste quand on a besoin d’elle, et qui vous propose précisément ce qui vous fait défaut. Et quand il a rempli son office, on peut l’oublier : il disparaît, ne vous laissant que son sourire bienveillant.

 

Dis-moi dix mots - Dépanneur, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur dépanneur à découvrir sur le site de Canopé.

DRACHER (Belgique)

Script 

Quand il drache, c’est qu’il pleut ! Et fort ! Ca mouille, il pleut à verse, il pleut à torrent, il pleut à seaux, il pleut des cordes, il pleut des hallebardes…

Les équivalents ne manquent pas, dans une langue plus ou moins familière. Mais si les images semblent universelles, les mots ont pourtant une appartenance. Et la drache appartient en propre à la Belgique, plat pays trempé qui absorbe beaucoup d’eau chaque année. Son humidité s’exprime avec fatalisme ou exaspération, parfois même avec ironie : la drache nationale, c’est celle qui tombe le jour de la fête nationale, pourtant en plein été, le 21 juillet, pour le malin plaisir de gâcher la fête, de ruiner les bals aux lampions et d’éteindre les feux d’artifice. Mais c’est surtout le sabotage du défilé militaire et la marche ruisselante et flegmatique des unités en grand uniforme qui fonde cette expression narquoise.

L’origine germanique du terme « drache » s’entend. Et en effet le verbe est calqué sur son homologue flamand, drachein, qui se distingue d’ailleurs de son homologue standard néerlandais.

En revanche, c’est probablement le hasard que la ressemblance de la drache et du crachin. Celui-là, on le trouverait plutôt entre la Bretagne et la Normandie : une petite pluie fine, presque invisible, qu’on sent à peine et qui vous trempe jusqu’aux os.

 

Dis-moi dix mots - Dracher, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur dracher à découvrir sur le site de Canopé.

FADA (France)

Script

« Il est fada ! Complètement fada ! »

Le mot est compris un peu partout en France, et même en Francophonie, mais il n’a pas perdu son accent : quand on l’emploie, on sait que c’est un mot du Midi. Et si l’on n’est pas méridional soi-même, on le prononce presque comme un emprunt, un clin d’œil à la Provence.

Son sens est simple : le fada, c’est celui qui n’y est pas, ou qui n’y est plus. Celui qui est à l’Ouest, dirait-on avec une autre image où l’orientation a sa place.

Le mot sert à critiquer, à pointer que quelqu’un a perdu le sens des choses, n’a plus un rapport sensé avec le monde. Et la critique s’applique non seulement à un individu, mais souvent à toute une population : les gens du nord, pour ceux du sud, les gens des villes pour ceux des campagnes… comme si le progrès et la vie moderne pouvaient ôter une sorte de sagesse tranquille.

Sa sonorité, avec ses deux « a », indique bien qu’on s’éloigne du français traditionnel, mais on est plus embarrassé pour déterminer l’origine réelle du mot. Il apparaît en provençal, plus exactement on occitan, et semble vouloir dire d’abord « charmé », « ensorcelé ».

L’esprit du fada aurait donc été capté par des esprits plus ou moins bien intentionnés : on lorgne vers le surnaturel.

Mais attention ! le fada, c’est aussi parfois l’idiot du village, celui qui débite… des fadaises : ces deux mots appartiennent à la même famille… Et on se rapproche là d’une origine plus lointaine, qui nous fait remonter au latin : fatuus veut dire bête ou même extravagant. Et l’origine de ce mot est toute différente de celle qui nous donne le terme fée et qui s’apparente au fatum, c'est-à-dire au destin.

Mais avec le temps, les origines se sont rapprochées : la contagion d’un sens sur l’autre a été inévitable !

 

Dis-moi dix mots - Fada, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur fada à découvrir sur le site de Canopé.

LUMEROTTE (Belgique)

Script

Avec une lumerotte, on ne verra jamais grand-chose.

Et le mot lui-même nous le laisse deviner : il commence par s’allumer – comme lumière – et finit presque comme s’il était éteint, avec cette syllabe : « otte » ! On voit bien qu’elle est là pour diminuer les choses : on en a de bons exemples avec d’autres termes, menotte, quenotte, un peu familiers, un peu enfantins.

Alors notre lumerotte donne l’idée d’une lueur vacillante, fragile, et qui n’éclaire pas grand-chose. C’est un peu l’équivalent de la veilleuse : elle n’est pas vraiment faite pour éclairer, mais pour qu’on échappe au noir complet. Grâce à elle, on peut s’orienter, trouver la porte, éviter les meubles, ou simplement ne pas avoir trop peur de l’obscurité.

On ne l’entend qu’en Belgique, contrairement au lumignon, construit de façon assez semblable, mais qu’on a aussi employé en France. Cette famille a d’ailleurs une vivacité particulière dans cette région ; on dit encore « le Père Albert n’est pas couché : il y a encore une lampe qui lume chez lui. »

Mais la lumerotte est-elle promise à un bel avenir ?

Le destin des mots est imprévisible : alors qu’elle semblait doucement s’éteindre dans la mémoire des francophones, et même des Belges, une tradition venue du monde anglo-saxon lui a donné une nouvelle vigueur ! L’incroyable vogue de la fête d’Halloween fait fabriquer un peu partout au début du mois de novembre des lanternes de sorcier improvisées, des citrouilles percées de petites ouvertures dans lesquelles on plante des bougies. Et une nouvelle vie commence pour la lumerotte…

Dis-moi dix mots - Lumerotte, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur lumerotte à découvrir sur le site de Canopé.

POUDRERIE (Quebec)

Script

Poudrerie ! En voilà un nom léger, qui virevolte et qui tourbillonne ! Et qui, en même temps, évoque une langue un peu ancienne, qui se rappelle les habitudes du passé : cette fin de mot, en « erie », n’est plus si usuelle parmi les mots qu’on fabrique de nos jours.

On ne sera donc pas étonné en apprenant que le mot nous vient du Québec, qui renoue volontiers avec ce français de jadis pour l’adapter à la vie qui l’entoure et qui le glace une partie de l’année. 

La poudrerie, c’est cette neige tombée au sol, mais que le vent peut soulever et raviver comme un feu follet d’hiver, une neige subtile qui accompagne le promeneur. L’inverse de la sloche, plus urbaine et surtout plus lourde, plus grasse, plus sale : la sloche, c’est la neige mêlée d’eau, cette gadoue glissante qui colle aux chaussures, que souvent on a fait fondre avec du sel pour qu’elle n’empêche pas la circulation.

On voit bien que la neige a des textures et des apparences bien différentes, et que les pays du froid doivent trouver un nom pour chacune : la poudrerie n’est pas non plus la poudreuse, un mot qu’on utilise aussi bien en France et en Suisse, pour désigner cette neige vierge, non damée, où le skieur s’aventure sans être trop sûr de ses appuis.

Mais elle évoque la poudre, une substance si fine qu’elle flirte toujours entre le concret et l’immatériel : la poudre d’escampette, la poudre de Perlimpinpin ou la poudre à canon partagent avec la poudrerie cette instabilité rêveuse et légèrement inquiétante.

Dis-moi dix mots - Poudrerie, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur poudrerie à découvrir sur le site de Canopé.

RISTRETTE (Suisse)

Script

​Le ristrette est certainement une spécialité suisse, même si elle vient d’Italie.

Le ristrette ou la ristrette ? Les deux, semble-t-il, peuvent s’entendre. Le féminin rend justice à l’apparence du mot en français bien sûr : un mot qui se termine en « ette » est très naturellement associé ce genre. Mais l’origine italienne est encore toute proche : ristretto, qui, bien sûr, est au masculin. Alors un ristrette, au bar… ? Pourquoi pas.

Et le sens se comprend facilement : ristretto, c’est serré. On a donc quelques gouttes de café, à peine une demi-tasse, au goût chaud, intense et généreux. À peine plus d’une gorgée et tout le café irradie son énergie dans le corps de celui qui le boit !

Cette manière de préparer et de déguster le café étant une spécialité italienne, on a eu d’autres emprunts, pour désigner à peu près la même chose : l’espresso devient l’express, avec une image assez semblable : un café très finement moulu où passe une vapeur brûlante qui en garde tous les arômes. On exprime donc le suc de cette graine, en reprenant l’un des sens d’origine de ce verbe : on la presse pour l’en faire sortir.

Les échos du mot ne se bornent pas à évoquer ce plaisir condensé : l’express fait aussi penser à un plaisir rapide autant qu’il est dense. Et on peut rejoindre par là certains usages figurés du premier mot qu’on envisageait : la réunion ristrette, l’entrevue ristrette, c’est celle qu’on fait sans perdre de temps, éventuellement sur un coin de table, sans cérémonie, comme un rendez-vous éclair.

Dis-moi dix mots - Ristrette, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur sérendipité à découvrir sur le site de Canopé.

TAP-TAP (République d'Haïti)

Script

Le tap-tap nous emmène directement à Haïti, surtout à Port-au-Prince, la capitale, mais éventuellement un peu partout sur l’île, si l’on sait négocier.

Les tap-tap, ce sont des taxis collectifs, en général des minibus, parfois de grosses voitures, souvent vieilles, souvent rafistolées, réparées de bric et de broc. On voit bien que les mots qui viennent spontanément pour les décrire sont légèrement familiers. C’est normal : le tap-tap lui-même a quelque chose de familier : un transport populaire, pas très cher, pas toujours très confortable, ce qui est indiqué par son nom même. 

Pourquoi tap-tap ? Parce que les amortisseurs ne sont plus neufs depuis longtemps, parce qu’on sent tous les cahots de la rue, parce qu’on est brinquebalé au gré des nids de poule et de la virtuosité du chauffeur. Tap-tap comme tape-cul alors ? Bien sûr !

Dès le départ, on avait remarqué qu’on n’était pas dans un vocabulaire guindé. Mais ces tap-tap se font aussi remarquer par leur aspect pittoresque et bariolé. Leur carrosserie est très souvent entièrement peinte de couleurs vives, avec des dessins, des scènes, des personnages très nombreux : une vitrine ambulante de l’art populaire haïtien ? Un peu, avec en plus des inscriptions, des professions de foi, des messages destinés à instruire le lecteur et à protéger les passagers. La plupart d’ailleurs sont en créole, mais beaucoup se comprennent si l’on ne parle que le français : « non à la wiolance ! » « Pityé mon Dieu pityé ! »

Quant au mot tap-tap lui-même, c’est évidemment en créole qu’il est né. On dit parfois que dans cette langue, il évoque autre chose que l’inconfort : la vitesse, liée au bruit du moteur. Mais il suffit de monter une fois dans un tap-tap pour comprendre que les sursauts l’emportent sur la vitesse.

Dis-moi dix mots - Tap-tap, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur tap-tap à découvrir sur le site de Canopé.

Vigousse (Suisse)

Script

Vigousse ! Le mot est bref et musclé, il sent bon sa familiarité. Et son emploi, pour l’instant, est quand même assez resserré !

Compris et utilisé en Suisse romande, il déborde rarement ce périmètre, mais il suffirait d’un peu d’esprit intrépide pour qu’il s’aventure un peu partout en Francophonie.

Vigousse, c'est-à-dire vif, alerte, résistant. La sonorité du mot ne trompe pas : il appartient au vocabulaire familier, ce qui d’ailleurs en renforce le sens. La racine en est bien transparente : il est construit à partir de l’adjectif vigoureux, il s’apparente à la vigueur.

Alors pourquoi vigousse ? On en change la fin, par goût, par amusement, et avec une syllabe d’aspect populaire que l’on retrouve dans d’autres occasions : « maousse » par exemple.

Il n’est pas sûr qu’il soit réellement né en Suisse : on a pu le trouver ailleurs ; il en reste même une apparition chez Flaubert par exemple, dans la relation faite d’un voyage en Bretagne avec son ami Maxime Du Camp. La porte sculptée d’une église montre une Madeleine « d’une vigousse et d’une bestialité inouïes ».

Le mot est rude comme ce qu’il décrit avec truculence, et donne cette impression rustique, mal dégrossie d’une matrone solide, imposante, découverte par un citadin un peu condescendant…

Aujourd’hui le terme est encore d’un usage courant en Suisse francophone, le plus souvent oral, comme tous ceux de la langue familière. Encore que l’écrit puisse y recourir, justement pour donner un effet abrupt : Vigousse est le nom d’un journal satirique, qui prétend dénoncer les abus de la vie politique, sans mettre sa langue dans sa poche ni se laisser intimider. Il paraît depuis 2009.

Dis-moi dix mots - Vigousse, par Réseau Canopé - 2015

 

Plus de ressources sur vigousse à découvrir sur le site de Canopé.
 

Écoutez également les ressources liées aux mots des éditions précédentes.
 

 

 

 

 

 

Les chroniques d'Yvan Amar à lire, écouter et visionner
Exposition Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s)
Exposition, © Réseau Canopé / Institut français / Atelier Pentagon

Une exposition qui vous transporte

Proposé par Dis-moi dix mots le 21/09/2015

Humour, finesse et suggestion sont à l'honneur cette année dans les 12 panneaux de l’exposition (format 60 x 90 cm).

Sur chacun d'eux, un mot se dévoile à travers une citation (Marcel Pagnol, Pierre Loti, Yvon Le Men...) et une trâme bien à lui. 

On devine ainsi la lueur pâle d'une lumerotte, le tourbillon étourdissant de la poudrerie, le grain de folie de fada... plus loin, on suit joyeusement les traces d'un tap-tap, tandis que chafouin émerge, tout en ambivalence et en mystère. 
Chaque affiche invite alors au sourire, à la curiosité et à la rêverie.

Commandez dès à présent l'exposition. Si vous êtes "ville ou village partenaire", livraison prévue à partir de mi-octobre 2015. Si vous ne remplissez pas les critères d'obtention du label VP, une liste d'attente sera établie et vous recevrez vos 12 panneaux à partir de janvier 2016, selon les stocks disponibles.

© Réseau Canopé / Institut français - 2015
Conception graphique : atelier Pentagon - Caractère typographique : Infini, Sandrine Nugue / CNAP. 

 

Exposition Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s), par © Réseau Canopé / Institut français - 2015 Conception graphique : atelier Pentagon - Caractère typographique : Infini, Sandrine Nugue / CNAP.

Une exposition qui vous transporte
Livret des dix mots 2015-2016
Livret des dix mots 2015-2016, © MCC / conception graphique : atelier Pentagon / caractère typographique : Infini © Sandrine Nugue / CNAP

Livret des dix mots

Proposé par Dis-moi dix mots le 08/09/2015

Une essencerie est une station-service au Sénégal, tandis que l’essence désigne le parfum en Lousiane, un plat que nous désignerions comme savoureux en France est goûté à l’île Maurice, tandis que les abribus sous lesquels nous patientons sont des aubettes en Belgique…

Notre langue n’est pas uniforme, mais au contraire riche de termes et d’expressions qui expriment des réalités et des cultures différentes, selon que l’on se trouve à Bruxelles, Kinshasa, Genève, Port-au-Prince, Montréal ou Paris. 

En règle générale, la diffusion de ces termes n’excède pas les territoires où ils sont en usage. Si l’on s’en tient à la liste qui est proposée, une poudrerie est inconcevable en Haïti, où il drache assez peu, et commander un ristrette dans un café marseillais risque de vous faire passer pour un fada ! Et pourtant, avec un peu d’imagination ou de curiosité, on peut comprendre que lumerotte n’est pas sans lien avec la lumière et tap-tap avec un moyen de transport inconfortable… 

Ces particularismes lexicaux fécondent le français, sans pour autant empêcher la communication dans une langue partagée. Ils nous font percevoir que chaque francophone est porteur d’un imaginaire et d’une identité singuliers, qui enrichissent et nourrissent les échanges avec les francophones du monde entier.   

Grâce à ce livret des 10 mots, partez donc à la découverte du français parlé sur les différents territoires de la Francophonie : vous y trouverez, à l’instar de cette liste, une incroyable diversité de mots et d’expressions populaires et savoureux, décrivant le quotidien avec humour et poésie !

A travers ces 10 textes inédits écrits par 10 auteurs francophones, vous prendrez mieux conscience que la langue française n’appartient pas aux seuls Français, mais à une communauté riche de 274 millions de locuteurs dans le monde :​ Jean-François Beauchemin (Quebec), Hemley Boum (Cameroun), Christophe Gallaz (Suisse), Christian Libens (Belgique), Françoise Lison-Leroy (Belgique), Jérome Maizoz (Suisse), Jean Pruvost (France), Jean-Pierre Siméon (France), Michel Tremblay (Quebec), Beata Umumbyeyi-Mairesseb (Rwanda).

Commandez en ligne la version papier.

Livret des dix mots 2015-2016, par MCC / conception graphique : atelier Pentagon / caractère typographique : Infini, Sandrine Nugue / CNAP

 

Livret des dix mots
Bibliographie jeunesse - francophonie
Bibliographie jeunesse - francophonie, © Edmony Krater / Régis Loisel © Jean-Louis Tripp

Bibliographie jeunesse sur la francophonie

Proposé par Dis-moi dix mots le 08/09/2015

Cette bibliographie recense environ 70 titres qui, d’une manière ou d’une autre, abordent la francophonie et parlent des pays et des régions francophones.

Ils sont signés d’auteurs et d’illustrateurs de ces régions, mais aussi par d’autres.

Cette sélection est proposée par le Centre national de la littérature pour la Jeunesse - Bibliothèque nationale de France.

On peut trouver de nombreuses autres références dans les numéros de Sélection annuelle de La Revue des livres pour enfants « Livres pour la jeunesse en Afrique, Caraïbes, Océan Indien, et Monde arabe », et «Livres pour la jeunesse au Québec», ainsi que dans la revue en ligne Takam Tikou et enfin dans Escales en littérature de jeunesse, au Cercle de la Librairie en 2013, au chapitre « Francophonie ».

Les cotes mentionnées indiquent que l’ouvrage est soit en libre-accès dans la salle I de la Bibliothèque d’étude (niveau Haut-de-jardin), soit en magasin, consultable sur demande, en salle I.

Bibliothèque nationale de France - Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres
Quai François Mauriac
75706 Paris Cedex 13
Téléphone: 01 53 79 55 90
cnlj-jpl.contact@bnf.fr

Les ouvrages sont classés par zones géographiques - et par pays -, et à l’intérieur, par ordre alphabétique d’auteurs. Dans le cas de nouvelles éditions nous avons mentionné la dernière édition disponible, et nous avons privilégié les éditions commercialisées en France. Quelques titres sont momentanément indisponibles, on peut les consulter dans des bibliothèques.

Les analyses sont extraites du catalogue du CNLJ-JPL, accessible en ligne et des sélections de Takam Tikou.

Francophonie

Association deci-delà
Ce site internet s’avère être une véritable mine d’or : on y trouve une centaine de contes, racontés en français et dans leur langue d’origine, en provenance du Mali, du Sénégal, de Mauritanie, du Maroc et d’Haïti (pas de version créole). C’est un vrai régal de les entendre racontés par Mimi Barthélémy, Hamed Bouzzine, Pape Faye, Mamadou Sall, Ousmane Diarra et tant d’autres. À noter le travail de diction pour permettre aux enfants ne maniant pas très bien la langue de tout comprendre. Si son graphisme est basique, le site est facile à utiliser. De nombreux liens élargissent encore les possibilités pédagogiques ou informatives sur les contes.
Site Internet pour tous.
 
Bleys, Olivier
Voyage en francophonie : une langue autour du monde, avant-propos, Abdou Diouf. Paris, Autrement, 2010. 63p.
Magasin – CNLJ-JPL – [DL 8° 7470]
Un ouvrage publié à l’occasion du quarantième anniversaire de la création de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), née comme « Agence de Coopération Culturelle et Technique » (ACCT) en 1970. Il dresse un portrait « officiel » de cette structure intergouvernementale fondée « sur le partage d’une langue – le français – et de valeurs communes telles que la diversité culturelle, la paix, la démocratie ou le développement durable ». Abondamment illustré de photographies, ce documentaire est utile pour connaître, selon son propre discours, l’histoire, les objectifs et les actions de l’OIF.
Documentaire à partir de 12 ans.
 

Blum, Claude, éd.
Contes berbères, réunis par Claude Blum, ill. Delphine Bodet. Paris, Circonflexe, 2013. 48 p. (Contes du monde)
Magasin – [2013- 364372]
Quelques contes d'origine, de sagesse, une histoire de sot, quelques ogres et ogresses : vingt et un contes berbères variés, certains très brefs, collectés en Algérie, Libye, Maroc, Tunisie, au Mali, au Niger, par René Basset, E. Dermengheim, E. Laoust, Mouliéras et d'autres tout aussi dignes de confiance. Une petite carte, très claire, indique les différentes tribus berbères et leur localisation, un bref lexique ainsi que les références très précises pour chaque conte, complètent intelligemment le recueil.
Contes à partir de 7 ans.

Henry, Jean-Marie, éd.
LSGU : anthologie de poèmes francophones pour les enfants, ill. Cécile Gambini. 56 p. (La poésie)
Salle I – [EP 110 HEN f]
À l’occasion de l’année de la francophonie, cette anthologie « en français dans le texte » réunit quelque 70 poèmes, dont quelques-uns inédits, qui viennent de 32 pays : du Québec à Haïti, de la Belgique au Sénégal ou au Vietnam… Certains sont drôles, d’autres plus désespérés, mais le choix est toujours remarquable et il y en a pour tous les goûts et pour toutes les humeurs. L’illustration contribue également à la réussite de cet ouvrage avec, pour certaines pages, de grandes images, pour d’autres juste un dessin ou des collages.
Poésie à partir de 9 ans.
 

Treps, Marie
Lâche pas la patate ! : Mots et expressions francophones, ill. Gwen Keraval. Paris, Le Sorbier, 2009. 125 p.
Magasin – [8- CNLJ- 444]
Les expressions et mots français n’ont pas forcément le même sens ni le même nom dans d’autres pays francophones : une « bouilloire » devient une « bouillotte » en Nouvelle-Calédonie ; et un « hot dog » est un « chien chaud » au Québec…. Ils sont ici regroupés par thèmes, et nous invitent à voyager au Canada, aux Antilles, en Afrique, en Nouvelle-Calédonie, à La Réunion, en Belgique et en Suisse.
Documentaire à  partir de 8 ans.

Afrique

Burkina Faso

Diep, Françoise
« Ben nafa ka tia »: regards sur le métier de potière dans le village de Ouolonkoto au Burkina Faso, un texte de Françoise Diep, des photos d'Annabel Olivier, et quelques dessins réalisés par les enfants de Ouolonkoto. [Nîmes], Lirabelle, 2013. 28 p.
Magasin – [FOL- CNLJ- 5019]
« Travailler ensemble est bénéfique » indique le titre de cet ouvrage dont le contenu en est une illustration réussie. On est potière de mère en fille ou en belle-fille, une tradition entretenue dans ce village sénoufo du sud-ouest du Burkina Faso. Prépondérantes, des photographies explicites en plans larges ou en détails montrent l’organisation de cette activité tout au long d’une semaine. Le texte en appui détaille l’extraction de l’argile le lundi, le modelage le mardi, le polissage le jeudi… Un reportage photographique pour suivre le processus du travail de l’argile jusqu’au marché du dimanche. Ce sont des gestes, des techniques, des formes et des couleurs mais aussi des visages de plusieurs générations qui s’expriment dans un savoir-faire, une transmission tant technique que culturelle ou artistique. Carte et glossaire illustré. L’auteure, Françoise Diep, a recueilli et publié de nombreux contes du Burkina Faso, chez Lirabelle et d’autres éditeurs.
Documentaire à partir de 9 ans.

Cameroun

Atangana, Louis
Ma. Arles, Rouergue, 2012. 112 p. (DoAdo)
Salle I – [Bibliothèque idéale - ER 180 ATA m]
Félix lit, à l'inverse des gamins désœuvrés de son village africain. Le vieux Jonas lui a appris. Ma, sa vieille mère, enrage : lire empêche de travailler ! Elle n'apprécie pas plus son amour pour Magali, rencontrée dans la forêt. Car Ma a un secret... Au cadre réaliste se mêlent des éléments irrationnels, cocasses qui rappellent l'univers de Garcia Marquez. L'écriture rude presque brutale et la verve poétique réservent ce récit aux lecteurs chevronnés.
Roman à partir de 13 ans.

Contes et légendes du Cameroun, collectés et trad. par Didier et Jessica Reuss-Nliba, ill. Anastasia Elias. Paris, Flies France, 2014. 223 p. (Aux origines du monde)
Magasin – [2014- 40795]
Dans une collection pour adulte, des contes qui peuvent être lus à voix haute aux plus jeunes.
Contes pour tous.

Ebokea, Marie-Félicité
Le voyage à Matinkin, ill. Pascale Bougeault. Paris, Belin, 2011. 110 p. (Terres insolites)
Magasin – [8- CNLJ- 7185]
Ayolée attend un bébé ; elle devait épouser le père de l’enfant, Manilé, mais il est parti sans prévenir pour Matinkin, la grande ville qui l’attire tant… Il s’agit de découvrir l’Extrême-Nord du Cameroun. Pari réussi tant, sans aucune lourdeur didactique, on voyage dans cette région à travers ce texte et ses nombreuses illustrations (carte géographique incluse)… L’auteur et l’illustratrice ont séjourné ensemble au Cameroun en 2010. Leur proximité avec le terrain, ainsi que leur complicité pour la création de cet ouvrage, sont manifestes.
Roman à partir de 11 ans.

Wabbes, Marie
Bayaya chasseur d’éléphants. Nîmes, Grandir, 2011. [31 p.]
Salle I – [Actualité de l'édition]
La vie suit son cours à Mindif, un gros village du Nord-Cameroun. Bayaya se met en route pour chercher les oignons que sa mère lui a demandés pour le repas du soir. En arrivant au champ, le garçon est paralysé de frayeur : les éléphants sont tranquillement en train de manger le maïs de tante Aminata ! Les hommes du village se mobilisent pour les chasser en faisant du bruit, mais tout a été mangé ou piétiné… Tout, sauf trois oignons que Bayaya est fier de donner à sa mère. Le texte de ce grand album cartonné est vivant et facile à lire. L’illustration, à l’aquarelle, dépeint le cadre de vie à Mindif, joliment et en toute simplicité. L’album, basé sur une histoire vraie, est suivi d’un petit complément documentaire.
Album à partir de 6 ans.

Congo

Mwankumi, Dominique
Les petits acrobates du fleuve. Paris, L’École des loisirs, 2008. 37 p. (Lutin poche)
Salle I – [Bibliothèque idéale - ED 235 MWA p] (Édition 2002)
Comme tous les enfants du village de Sakata, Kemba guette l'arrivée du bateau-courrier sur le Congo. Défiant le grand fleuve, les enfants embarquent sur leur frêle pirogue et approchent le bateau chargé des marchandises tant convoitées. Aujourd'hui Kemba tente sa chance, armé d'un simple gri-gri et d'audace. Il doit dompter les flots tumultueux et les tourbillons, ne pas céder, forçant l'admiration des parents restés sur la berge. Quand enfin, il réussit à se hisser à bord, il sera heureux d'acheter ce que sa mère lui a demandé : un savon et un tee-shirt ! Dominique Mwankumi sait rendre cette histoire touchante par la simplicité de son récit et la force de ses peintures chaudes et lumineuses.
Album à partir de 6 ans.

Prince de la rue. Paris, L’École des loisirs, 2010. 37 p. (Archimède)
Magasin – [FOL- CNLJA- 8100] (édition 1999)
Dans les faubourgs de Kinshasa, deux enfants congolais fabriquent et vendent, pour subsister, des jouets en fil de fer. Le happy end apporte la touche d’espoir nécessaire. Les lumineuses illustrations à l’aquarelle rendent parfaitement l’atmosphère de la rue.
Album à partir de 6 ans.

Wagenia : les pêcheurs intrépides du Congo, suivi de « pour en savoir plus » par Isidore Nadaywel è Nziem. Paris, L’École des loisirs, 2009. 46 p. (Archimède)
Magasin – [FOL- CNLJD- 17782]
L'auteur nous emmène une nouvelle fois sur les rives du fleuve Congo, aux côtés de Mopeta, un jeune garçon qui va apprendre le métier de pêcheur au sein de la communauté Wagenia. On retrouve avecbonheur ses magnifiques illustrations, dont les tonalités chaudes et l'énergie nous transportent au cœur de l'Afrique et transcendent un texte simple. Le dossier documentaire très riche établi par un historien congolais complète le récit par une présentation de la République démocratique du Congo. Petit bémol cependant, l'histoire et le dossier s'adressent à des tranches d'âge différentes.
Album à partir de 6 ans.

Cote d’ivoire

Tadjo, Véronique
Ayanda, la petite fille qui ne voulait pas grandir, ill. Bertrand Dubois. Arles, Actes Sud Junior, 2007. 40 p.
Magasin – [FOL- CNLJA- 11573]
En Afrique, Ayanda est une petite fille heureuse, jusqu'au jour où son père, qui a été enrôlé comme soldat, disparaît. En révolte contre le monde cruel des adultes, elle décide de rester petite. Elle recommencera à grandir pour aider sa famille frappée par la maladie et deviendra géante pour chasser les bandits qui terrorisent le village. Enfin, victorieuse et apaisée, elle retrouve une taille normale et reprend le fil de sa vie. Bertrand Dubois, jeune illustrateur, en propose une somptueuse et flamboyante interprétation.
Album à partir de 6 ans.

Gabon

Girin, Michel
Rendez-vous kilomètre 63, ill. Nicolas Ryser. Montrouge, Bayard Jeunesse, 2013. 64 p. (Bayard poche, J'aime lire, 259)
Magasin – [2013- 388431]
Il s'en passe des choses sur la route de Mayumba au Gabon ! À la borne du kilomètre 63, Prudence, dix ans, et sa tante Marie-Rose vendent des bananes. C'est là que celle-ci rencontre celui qu'elle va épouser, un beau « grumier » (conducteur d'un camion qui transporte des troncs d'arbres), et que, suite à un accident, Prudence sauvera la vie de Cheng, un métis Chinois. La peinture de l'Afrique est fine et bien observée, même s'il manque parfois quelques explications contextuelles pour le novice.
Roman à  partir de 9 ans.

Sti (t.1) ; Devaud, Louis-Bertrand (t.2) ; Sti et Devaud, Louis-Bertrand (t.3)
Dipoula,  ill. Pahé. Genève (Suisse), Paquet, 2008-. 48 p. chaque volume. 
t.1 : Mbolo, 2008
Magasin – [FOL- CNLJ- 1774]
t. 2 : Dipoula l'albinos contre le petit Pahé, 2010
Magasin – [FOL- CNLJ- 2926]
t.3 : La vie gabonaise.
[Pas dans les collections de la BnF]
Dipoula, jeune gabonais, est placé par son père à l’orphelinat à sa naissance parce qu’il est albinos… À l'image du célèbre personnage de BD Titeuf, auquel il ressemble tant dans l'illustration que l'attitude désinvolte, Dipoula nous embarque avec humour dans de petites scènes indépendantes les unes des autres, de une à deux pages, où, entouré de ses amis, il fait les quatre cents coups. Dipoula rencontre en classe le petit Pahé, un garçon gabonais installé en France mais revenu au pays pour un temps. Dipoula, « un Noir blanc » et Pahé « un Français noir », finiront par devenir amis. Abordant des sujets tels la richesse, la pauvreté, l'amitié, l'identité et surtout, la différence, le jeune garçon se pose des questions existentielles trouvant leur réponse dans l'absurde et le comique de situation.
Bandes dessinées à partir de 8 ans.

Mali

Bureau, Aline
Almoctar Diarra : dit Maître Tailleur à Bandiagara. Champigny-sur-Marne, Lito, 2009. [24] p. (Les Albums)
Magasin – [2009- 224995]
Il y a très longtemps, Almoctar Diarra, le vieux maître tailleur, a confectionné le plus beau boubou du monde. Mais aucune femme n’a jamais pu lui donner vie. Les clientes défilent, et les années passent ;  les jeunes Maliennes commencent à s’habiller comme en Europe… Et voici qu’un soir, une petite vieille entre dans sa boutique. C’est l’amie d’enfance d’Almoctar, partie depuis très longtemps… Un album grand format splendide par son illustration et sa belle histoire d’amour.
Album à partir de 7 ans.

Chevillard, Éric, adapt.
La princesse orgueilleuse, ill. Vincent Farges, voix Kari Coulibaly. Paris, Éd. des Braques, 2010. 33 p. (Un livre, un DVD)
Magasin – [8- CNLJ- 4303]
Cet album carré présente l’une des nombreuses adaptations d'un célèbre conte, dans ce cas tiré de la tradition orale du Mali. Un roi souhaite marier sa fille, mais aucun prétendant, si beau, si riche, si noble, si valeureux soit-il, ne trouve grâce aux yeux de cette princesse très orgueilleuse. Elle se mure alors dans le silence. Au grand étonnement de tous, c'est un exclu de la société, un lépreux, qui, grâce à sa malice, finira par l'épouser. Pour la première fois, Éric Chevillard, écrivain français reconnu, s'adonne à la littérature pour la jeunesse. Suite à une résidence d’écriture croisée au Mali, il propose une adaptation toute personnelle du conte, avec ses mots, piquants et vifs, qui font son style si particulier. Le conte est suivi de quatre pages d'entretien (les procédés d'écriture et de création, la place du conte dans les sociétés, les relations de l’auteur avec le Mali). Les très belles illustrations de Vincent Farges sont composées comme des tableaux ; raffinées, stylisées, elles donnent de la vivacité d’expression aux personnages face aux situations. L'album est accompagné d'un DVD proposant un film d'animation tiré des illustrations du livre, avec la voix du conteur malien Kari Coulibaly, ainsi qu’une rencontre filmée avec ce même conteur et enfin, la version audio de l'histoire en langue bambara – mais le film n’est proposé qu’en français.
Album à partir de 4 ans.

Goby, Valentine
Adama ou La vie en 3D : du Mali à Saint-Denis, ill. Olivier Tallec. Paris, Autrement Jeunesse, 2008. 80 p. (Français d'ailleurs)
Magasin  – [8- CNLJD- 25715]
Ce docu-fiction aborde l'histoire d'une famille malienne, installée en France depuis les années 70, à travers le journal d'Adama. Loin de tout manichéisme, sans jamais forcer le trait, le journalde ce jeune collégien né en France nous livre ses interrogations sur le pays d'origine de ses parents et leurs motivations à venir s'installer en France. Un premier voyage au Mali lui apportera des réponses nuancées. Des illustrations à la fois sombres, lumineuses et colorées, rythment le récit en multipliant les regards.
Documentaire à partir de 9 ans.

Kalouaz, Ahmed
Je préfère qu'ils me croient mort. Rodez, Le Rouergue. 2011. 99 p. (DoAdo, Monde)
Magasin – [8- CNLJ- 6902]
Kounandi a été repéré au Mali comme un footballeur prometteur par un recruteur. Grâce à la  « tontine », sa famille l’envoie en France. Mais rien ne se passera comme annoncé. L’enfant multiplie les petits tournois, avant d’être livré à lui-même. Il décide de poursuivre son objectif, et tente de rejoindre un club qui voudra peut-être de lui... Une errance plutôt que le retour au pays... Ahmed Kalouaz prête à son personnage une voix belle et poignante. Ce récit très dur - qui n’évite pas quelques figures caricaturales - évoque un sujet peu médiatisé.
Roman à partir de 13 ans.

Konaté, Moussa
Kanuden contre cœur ténébreux. Vanves, EDICEF, 201-. 155 p. chaque volume (Buzz)
t.1 : Kanuden contre cœur ténébreux, 2013
Salle I – [Actualité de l'édition]
t.2 : Kanuden à l’assaut des tyrans, 2014
[Pas dans les collections de la BnF]
Dans ces romans de l’imaginaire, le recours au merveilleux, aux créatures surnaturelles chargées de pouvoirs prodigieux, sert un propos des plus clairs : la dénonciation de la tyrannie, de l’injustice sociale, de l’abus de pouvoir, et plus encore, la défense du respect de la liberté individuelle ainsi que de l’avènement de la démocratie. Sous les dehors de la « fantasy », ces uniques romans pour jeunes du grand écrivain Moussa Konaté, écrits peu de temps avant sa mort en 2013, livrent un message percutant, une sorte d’injonction qui touche profondément car on peut y lire aussi ses engagements en tant qu’éditeur, en tant qu’auteur, pour l’avènement d’une authentique « littérature africaine » pour la jeunesse. Cette intention est constamment tenue dans cette narration intrépide où la conscience et la volonté sont à l’œuvre.
Roman à partir de 10 ans.

Pinguilly, Yves ; Mansot, Frédérick
Bakari et ses dix frères : conte du Mali. Paris, Belin Jeunesse, 2013. 28 p.
Magasin – [2013- 424625]
Le très grand format « paysage », relié par le haut, avec les illustrations pleine page sur la partie supérieure nous plongent dans l'histoire… Courageux Bakari, plus jeune des fils du roi, mal-aimé et moqué par ses demi-frères et son père, mais qui travaille dur pourtant ! Il sera récompensé par le génie de la forêt qui lui donnera trois objets magiques pour transformer son vieux bouc en cheval fringant et sa fragile petite daba en hache solide. Jalousie du père et des frères : d'autres épreuves l'attendent. Il triomphe, devient le chef du village et épouse la belle Alimata. Letravail de l’illustrateur est remarquable : sur un tissu wax (reproduit sur les pages de garde), il a peint de beaux tableaux à la gouache, ne laissant apparaître que des bribes des motifs imprimés, parfaitement intégrées aux images peintes.
Conte à partir de 6 ans.

Togo

Atakpama, Gnimdewa
Sauve-souris !, ill. Nicolas Hubesch. Paris, L’École des loisirs, 2011. [24] p.
Magasin – [FOL- CNLJ- 2827]
Existe également dans la collection « Lutin poche », 2013. 5,60 €
Une souris, heureuse propriétaire d’une immense plantation de bananes, n’entend pas une seconde en faire profiter d’autres et chasse une adorable chauve-souris venue très poliment lui demander lapermission de se servir. L’égoïsme et la radinerie de la première vont être mis à mal par l’ingéniosité et la malice de la seconde ! Vive le partage des richesses ! L’extrême simplicité et l’humour de l’auteur de Tolo-Tolo s’accommodent parfaitement du style graphique expressif et dynamique de Nicolas Hubesch.
Album à  partir de 3 ans.

République Centrafricaine

Kongbo, Benoît
Ali Boum Yé : le combat du siècle. Paris, Oskar Jeunesse, 2012. 180 p. (Oskar poche, Société)
Magasin – [8- CNLJ- 8497]
Un jeune auteur de République Centrafricaine signe ici son premier roman pour la jeunesse. Bangui et les rues d’un quartier populaire en sont le cadre, tandis que Nango, dit Go, orphelin de 14 ans, « sale gosse frétillant », attachant en diable, en est le héros narrateur. Pas d’école, si ce n’est celle de la grand-mère qui l’élève, celle de la rue et celle du cinéma populaire qui lui offre un jour le choc décisif : le combat légendaire qui, en 1974 à Kinshasa, opposa les boxeurs Mohamed Ali et Georges Foreman.
Roman à partir de 12 ans.

Pinguilly, Yves
Frissons de foot à Bangui : gbanda a yingi !, ill. Laurent Corvaisier. Voisins, Rue du monde, 2010. 111 p. (Roman du monde, 20)
Magasin – [8- CNLJ- 3963]
Après « Penalty à Ouagadougou » (disponible chez Magnard Jeunesse, 2005) et « Le Ballon d’or » (réédité chez Rageot en 2006), voici un nouveau « roman de football en Afrique » d’Yves Pinguilly. Son sous-titre, Gbanda a yingi !, signifie « le filet a tremblé » en sango... Car nous sommes cette fois à Bangui, capitale de la République Centrafricaine. Zangba, un orphelin très pauvre, est unexcellent joueur. Mais il n’est pas choisi pour jouer la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) Juniors, car le père, très riche, d’un autre jeune a donné un pot-de-vin à l’entraîneur… Et voilà qu’arrive en ville le Président de la Fédération africaine de foot… Une bonne histoire rehaussée par les illustrations magnifiques, très présentes.
Roman à partir de 9 ans.

Rwanda

Balland, Bernadette
Guy-Noël, Victor et Flore vivent au Rwanda, ill. Sophie Duffet. Paris, De La Martinière Jeunesse, 2009. 47 p. (Enfants d'ailleurs, 19)
Magasin – [FOL- CNLJD- 17490]
Le Rwanda est un pays qui a connu une histoire particulièrement tragique depuis son indépendance en 1962 : deux massacres perpétrés par la majorité hutue contre la minorité tutsie. Guy-Noël, jeune Tutsi, essaie de vivre avec sa famille dans le Rwanda de l'après-massacre et d'en comprendre l'histoire. Victor, jeune Hutu, vit avec une dure réalité : son père Isaac a participé aux massacreset il est en prison en attendant d'être jugé. Enfin, la jeune Flore fait partie de la toute petite minorité des Twas, restée en dehors des tueries. Bernadette Balland montre, dans un récit sobre et digne, comment les autorités et les populations tutsi et hutu font pour se réconcilier et revivre ensemble.
Documentaire à partir de 11 ans.

Sénégal

Jean, Didier ; Zad
Paris-Paradis, t.1et t.2, ill. Bénédicte Némo. Albussac, Utopique / 2 vives voix, 2011-2013. [37] et [34] p. (Bisous de famille)
Magasin – [2011- 154169] ; Magasin – [2013- 351369]
Didier Jean et Zad sont des auteurs engagés. Avec ce livre, ils permettent aux enfants de réfléchir à tout ce que suppose la décision de quitter son pays, sa famille, ses traditions pour les mirages de Paris Paradis. Moussa rêve de revenir riche au pays et ne voit que ceux pour qui l’expérience de l’émigration a été une réussite. Sa mère et le griot du village, ponctuant leur propos de proverbes africains, le mettent en garde en lui racontant le terrible destin de tous ceux qui ont échoué. Moussa part, va au bout de son rêve. Les illustrations de Bénédicte Nemo, qui est née et agrandi au Sénégal, offrent, dans ces  grands tableaux aux couleurs chaudes, une représentation assez naïve de la vie quotidienne en Afrique, proche de celle qu’on trouve dans les sous-verres des artistes sénégalais.
Bandes dessinées à partir de 6 ans.

Lugrin, Lisa ; Xavier, Clément
Yékini, le roi des arènes. Poitiers, FLBLB éditions, 2014. 371 p. (Documentaire)
Magasin – [2014- 21215]
Au Sénégal, le sport numéro 1 est la lutte, avec son cortège de rituels, ses gris-gris, ses danses et ses chants de bravoure. Le destin d'un homme, Yékini, nous est conté : fils de pêcheur, discret, attaché aux traditions et invaincu, il conservera durant quinze ans le titre suprême de Roi des arènes. L'évocation de ce phénomène sportif provoquant la ferveur populaire et remplissant les stades n'occulte ni la situation politique (la corruption, la guerre en Casamance), ni les problèmes sociaux. À travers trois lutteurs, trois conceptions du sport s'opposent, entre valeurs ancestrales, business et politique. Le récit se voit dynamisé par le mélange de dessins crayonnés noir et blanc, de dessins en couleur et des photos couleur, qui, elles, accentuent le côté documentaire. Cette plongée dans la réalité du Sénégal à travers la lutte dévoile avec talent une société oscillant entre modernité et tradition.
Bande dessinée à partir de 13 ans.

Mbaye Ndaak, Babacar
La danse de la pluie : poème wolof, trad. et adapt. du wolof (Sénégal) par Babacar Mbaye Ndaak et Alain Serres, ill. Sandra Poirot-Chérif. Paris, Rue du Monde, 2008. 20 p. (Petits géants du monde)
Salle I – [Bibliothèque idéale - EP 150 MBA d]
Adaptation d'un poème de Babacar  Mbaye Ndaak, conteur et pédagogue sénégalais, célébrant l'arrivée de la pluie. Les enfants l'avaient demandée avec leur danse, c'est la joie ! L'illustration, magnifique, exulte de lumière et de bonheur. Texte original wolof en fin de volume.
Poésie à partir de 3 ans.

Panet, Sabine ; Penot, Pauline
Le cœur n'est pas un genou que l'on peut plier. Paris, Thierry Magnier, 2012. 128 p. (Roman)
Magasin – [8- CNLJ- 12481] Un roman sympathique qui raconte comment une jeune lycéenne d’origine sénégalaise, Awa, va réussir à échapper à un mariage arrangé par son père dans son pays, avec la complicité bienveillante de sa tante - une femme qui a elle-même échappé à sa condition en devenant une scientifique reconnue - et de sa mère. Le récit, très dialogué, met en scène de façon vivante tous les protagonistes de cette comédie familiale, avec leurs différences de point de vue, leurs contradictions et leurs compromis. Une histoire assez savoureuse. 
Roman à partir de 13 ans.

Caraïbe / Océan Indien

À l’ombre du flamboyant : 30 comptines créoles : Haïti, Guadeloupe, Martinique et la Réunion, collectage, Chantal Grosléziat, ill. Laurent Corvaisier, dir. musicale, Paul Mindy, chant, Roselaine Bicep, Dormélia Bénédict… [et al.]. Paris, Didier Jeunesse, 2004. 57 p. + 1 disque compact. (Un livre, un CD). Textes en français et en créole.
Magasin – CNLJ-JPL – [FOL F 4268]
Un bel album cartonné où chacune des vingt magnifiques peintures de Maure, associées à différents lieux de la Martinique, inspirent à Patrick Chamoiseau autant d’ « émerveilles » : des histoires où se mêlent légendes et contes, le fantastique et l’étrange, le miracle et l’inexplicable…, écrites dans une langue riche, poétique. Pour « mieux approcher l’inconnaissable », pour « mieux préparer l’imaginaire aux flots des nouveautés ».
Comptines à  partir de 3 ans.

Caraïbes

Bougeault, Pascale
L’ouragan. Paris, L’École des loisirs, 2009. [28] p.
Magasin – CNLJ-JPL – [FOL 30]
Avis d’alerte : l’ouragan Octave s’approche. Il faut se préparer, faire des réserves, bien ranger et quand tout est prêt, s’enfermer. Lucette découvre alors que Cacahouète son chien n’est pas là et il est interdit de sortir. Pas question de partir à sa recherche. Alors, quand toute la famille s’endort, la fillette file en compagnie du cochon Augustin. Le vent est tel qu’ils s’envolent… Une histoire simple et charmante que Pascale Bougeault anime par des illustrations très expressives et joyeusement ancrées dans l’atmosphère des Antilles.
Album à partir de 4 ans.
 
Un noël aux Antilles et en Guyane, ill. Laurent Corvaisier, comp. Jean-Christophe Hoarau. Paris, Didier Jeunesse, 2012. [33] p. + 1 CD (Comptines du monde)
Magasin – [FOL- CNLJ- 5521]
La tradition des Chanté Nwèl est importante, respectée et suivie assidûment. Chaque année résonnent ainsi dans les campagnes et dans les villes les chants de Noël, ponctués de paroles et d'expressions créoles qui s'ajoutent aux cantiques religieux ou aux chants païens. En chantant, on passe de maison en maison et la fête dure longtemps. Réunis dans ce beau livre-disque, ces douze chants de Noël traditionnels de Guadeloupe, de la Martinique, et de la Guyane montrent la variété des styles musicaux bien représentative de ces terres de rencontres. Noël, dans la chaleur de l'été, est chanté dans des rythmes festifs de biguine, de mazurka ou de valses créoles. Les interprètes, très connus et confirmés, donnent une irrésistible envie de chanter avec eux. Hector Poulet, grand spécialiste de la langue créole, parle, dans son introduction, d'une tendance à un retour à la tradition, après des années pendant lesquelles Noël a été fêté sous les tropiques comme en Métropole.
Comptines et chansons à partir de 3 ans.

Guadeloupe

Barsony, Piotr 
Tanbou, comp. Edmony Krater. Paris, Syros Jeunesse, 2014. 40 p. + 1 CD audio
Salle I – [Actualité de l'édition]
Pour consoler Marie, le musicien Donga lui offre un tambour guadeloupéen : elle va enfin pouvoir chanter « La Claire fontaine » à l’école sur des rythmes qui lui correspondent. En 32 pages et 13 minutes tout est dit sous forme de dialogues, et sur la transmission, l’esclavage, la reconnaissance d’une culture. Le livre remarquablement illustré par Piotr Barsony jongle avec différentes techniques. De son côté le percussionniste Edmony Krater apporte le charme de sa belle voix grave et nous livre une version gwoka d’une de nos plus belles chansons métropolitaines. Réédition d’un album CD paru au Seuil en 2000.
Livre CD à partir de 7 ans..
 
Condé, Maryse
Hugo le terrible, Maryse Condé. Saint-Maur-des-Fossés, Éd. Sépia, 2009. 127 p. (Sépai poche)
Magasin – CNLJ-JPL – [DL 8° 2331]
Réédition de ce roman paru initialement en 1991 dans lequel Michel, 13 ans, se raconte, tout en racontant le cyclone Hugo qui s’est abattu sur la Guadeloupe en 1989. Un chapitre par jour de cette semaine bouleversante tant pour l’île que pour Michel qui en sort grandi. Bon rythme, précision, profondeur : le talent de Maryse Condé à la portée des jeunes.
Roman à partir de 10 ans.

 

Neyrins, Antonia
Lettres de Guadeloupe, ill. de l'auteur. Clichy, Éd. du Jasmin, 2009. 76 p.
Magasin – [2009- 305164]
Destination la Guadeloupe pour les premières vacances de Paloma avec sa mère et son nouveau compagnon Philippe. À travers ce récit qui se présente comme un carnet de voyage Paloma évoque ses sentiments, partagés entre l’émerveillement pour cette île (terre natale de Philippe) et toute sa réserve vis-à-vis de celui qui prend la place du père défunt. Ils s’apprivoisent progressivement, en finesse, sans rapport de force. Les aquarelles et les collages qui ponctuent le carnet de voyage sont bien intégrés et font apprécier le travail d’Antonia Neyrins, carnettiste et voyageuse.
Roman à partir de 9 ans.

Pineau, Gisèle
Un papillon dans la cité. Saint-Maur (Val-de-Marne), Sépia, 2009. 124 p. (Sépia-Poche)
Magasin – [2009- 165272]
Les éditions Sépia rééditent ce beau roman de Gisèle Pineau publié en 1996. La nouvelle est arrivée par courrier : Félicie doit partir. Elle doit quitter sa grand-mère Man Ya et sa case, à l’ombre du manguier en Haute Terre de Guadeloupe, pour aller rejoindre sa mère dont elle n’a aucun souvenir. La voici en banlieue parisienne, dans un immeuble gris de la cité, avec sa nouvelle famille,et bientôt un nouvel ami, Momo. Félicie n’arrive pas à le croire, Momo n’a jamais vu la mer ! Elle rêve alors de lui présenter Man Ya et de lui faire découvrir la magie de son île en forme de papillon. Un petit roman émouvant et drôle, qui, par sa simplicité d’écriture, est accessible aux plus jeunes.
Roman à partir de 9 ans.

Guyane

Picard, Marie-Thérèse
La médaille. Carnières (Belgique), Lansman, 2014. 32 p. (Théâtre à vif, 234)
Salle I – [Actualité internationale]
Cette pièce est sensible et fulgurante : en 32 pages et cinq scènes (« la rencontre », « violence », «confidence», « tuer le monstre », « le choix »), un garçon et une fille s’affrontent puis s’apprivoisent. Au fur et à mesure, on devine plus qu’on ne lit les coups portés, tant physiques que moraux, au sein de la famille ou à l’école. Cette violence surgit littéralement en même temps que toutes les questions qui l'accompagnent. La force du texte repose précisément sur cette économie de moyens laissant au lecteur l'occasion de construire lui-même l'histoire et la liberté de solliciter son imaginaire. Chacun en ressort grandi. Originaire de Guyane, Marie-Thérèse Picard vit et travaille en Guadeloupe. Elle est enseignante, plasticienne et écrivain. Son texte a reçu le prix Caraïbe/Beaumarchais du meilleur texte francophone en 2011.
Théâtre à partir de 8 ans.

Haïti

Gay-Para, Praline
Ti Moun dit non !, ill. Lauranne Quentric. Paris, Syros Jeunesse, 2014. 32 p. (Paroles de conteurs)
Salle I – [Actualité de l'édition]
Petit garçon qui veut « devenir grand très vite et fort tout de suite », Ti Moun interroge successivement les animaux qu’il croise, le chien, le bœuf, le cheval, sur ce qu’ils mangent. Mais ronger des os, manger de l’herbe ou du foin, c’est dégoûtant ! Il continue son chemin jusqu’à rencontrer un chat qui lui donnera l’occasion de réaliser son rêve et aussi de comprendre que prendre son temps pour grandir, c’est important. Adaptation personnelle de deux contes traditionnels (afro-américain et haïtien), cet album reprend le nouveau spectacle de la conteuse : « Non ! ». L’illustration en papier découpé est réussie : le héros prend de plus en plus de place sur la page puis on s’attendrit de le voir reprendre sa taille dans les bras de sa maman. Le texte est bien rythmé, entrecoupé par une petite chanson. Grâce au CD avec la voix pleine de malice et d’entrain de la conteuse, on en profite pleinement, pour notre plus grand plaisir.
Conte à partir de 4 ans.

Lake, Nick
Haïti, soleil noir, trad. de l’anglais (Royaume-Uni) par Laetitia Devaux. Paris, Gallimard Jeunesse, 2013. 416 p. (Scripto)
Magasin – [2014- 66985]
Une voix dans l'obscurité. C'est celle de Shorty qui tente de se faire entendre alors qu'il est enseveli sous les décombres de l'hôpital de Port au Prince à la suite du tremblement de terre de 2010. Son passé ressurgit, une terrible descente aux enfers depuis la mort de son père puis l'enlèvement de sa sœur dans la Cité soleil, ce bidonville en proie à une extrême violence, à la drogue, aux gangs. D'étranges événements marquent le destin du jeune garçon du sceau des esprits du culte vaudou. Et c'est ce qui le relie à l'autre personnage de ce roman : Toussaint Louverture, le héros de la Révolution haïtienne et l'homme qui a aboli l'esclavage dans son pays. Le volume, qui alterne un chapitre sur le présent et un sur le passé, constitue une plongée saisissante dans la culture haïtienne. Mais cette construction comme l'ésotérisme de certains passages rendent assez difficile sa lecture.
Roman à partir de 15 ans.

Laferrière, Dany
Le baiser mauve de Vava, ill. Frédéric Normandin. Montréal, Éd. de la Bagnole, 2014. 52 p. (Modèles uniques)
Salle I – [Actualité internationale - I 729.4 LAF b]
Après Je suis fou de Vava et La Fête des morts, Dany Laferrière et Frédéric Normandin mettent une nouvelle fois en scène Vieux Os, sa grand-mère Da et Vava sa bien-aimée, qui souffre ici de la fièvre. Le contexte sombre de la dictature est d’emblée posé par cette phrase, en exergue : « La dictature, c’est le Monstre qui empêche un garçon de dix ans de visiter son amoureuse qui a la fièvre ». Le texte et les images y font allusion (« il se passe des choses graves »), même si le gai quotidien parvient à surgir à travers les scènes du marché ou du goûter après l’école, et grâce à tous les animaux qui ponctuent l’image et dont la liberté n’est pas menacée. Le plus intéressant est sans doute la manière dont l’extérieur, ce qui se passe dans la ville, et l’intérieur, ce qui se passe dans le cœur du petit garçon, se font écho, et dont l’enfant perçoit par des chemins détournés ce que les adultes ne lui disent pas. L’ensemble oscille entre le conte (l’histoire de la Belle au bois dormant apparaît en filigrane, discrètement soufflée par les illustrations) et le récit réaliste. Le texte a manifestement un caractère autobiographique : Dany Laferrière, né en 1953 à Haïti, a grandi à Petit-Goâve avec sa grand-mère et il a rejoint sa mère à Port-au-Prince en 1964, l’année où François Duvalier se proclame président à vie. Et Vieux Os, comme l’écrivain, trouve un moyen de s’exprimer dans l’écriture.
Album à partir de 6 ans.

L’odeur du café, ill. Francesc Rovira. Montréal, Éd. de la Bagnole, 2014. 160 p. (Modèles uniques).
Magasin – [2014- 240691]
Paru originellement en 1991, ce remarquable roman de Dany Laferrière est ici édité dans une collection illustrée habituellement réservée à des classiques de la littérature. Le texte original publié en 1991 a subi quelques coupes (mineures mais réelles) pour laisser la place aux illustrations de Francesc Rovira. On ne peut que saluer la volonté de mettre à la disposition du jeune lectorat cet ouvrage chaleureux et unique. Dany Laferrière nous livre en effet une multitude de souvenirs de l’enfance qu’il a vécue auprès de sa grand-mère, à Petit-Goâve, petit village d’Haïti : les après-midi passés sur la véranda à regarder les fourmis, le chien pelé Marquis dont « Vieux Os » (le surnom du narrateur) a honte, la vie commune avec sa mère et ses quatre tantes, les premiers émois amoureux avec la belle Vava, et bien sûr l’odeur du café dont Da – la grand-mère du petit garçon – se délecte. Autant de saynètes, sensations, petits souvenirs qui, par touches successives, reconstituent une enfance. Une chronique tendre et intime, à (re)découvrir impérativement.
Roman à partir de 8 ans.

Noël, James
La fleur de Guernica, ill. Pascale Monnin. La Roque-d'Anthéron, Vents d'ailleurs, 2010. [22] p.
Magasin – [FOL- CNLJ- 2048]
James Noël, poète-écrivain haïtien donne ici la parole à un jeune garçon qui va vivre le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Ses pensées vont vers la belle Rosemonde dont il est amoureux et qui ne sortira indemne des décombres qu'au bout de huit jours. Elle avait offert à Sismo une reproduction du « Guernica » de Picasso dans lequel « la fleur restée intacte au milieu des ruines » avait fasciné son regard. Cette belle histoire racontée sans pathos est superbement illustrée par les tableaux aux pastels de Pascale Monnin.
Album à partir de 6 ans.

Marie-Galante

Godard, Alex
La case aux hibiscus rouges. Paris, Albin Michel Jeunesse, 2005. 40 p. (Albums illustré)
Magasin – [FOL- CNLJA- 10481]
Cet album de grand format met magnifiquement en valeur les illustrations d'Alex Godard, toutes chargées des vibrations de la lumière des îles, de Marie-Galante sans doute où il est né. Le texte, écrit à la première personne, donne la parole à un grand-père qui raconte sa vie depuis le jour où lui et sa famille ont dû quitter leur jardin bordé d'une haie d'hibiscus rouges comme le cœur etont transporté leur case jusqu'à la ville. Chacun devra s'adapter à un nouveau mode de vie. Malgré la nostalgie du temps qui passe, il reste le rire des enfants et les hibiscus rouges.
Album à partir de 6 ans.

MARTINIQUE

Chamoiseau, Patrick
Veilles et merveilles créoles : contes du pays Martinique, ill. Giorgia Grippo Belfi. Paris, Le Square éd., 2013. 89p.
Salle I – [Actualité de l'édition]
Cette anthologie fut publiée pour la première fois en 1988 par Hatier, dans la collection «  Fées et Gestes  » et deux de ces contes furent illustrés par William Wilson, chez Gallimard Jeunesse en 2002. C'est un bonheur de retrouver ces textes – à l'exception du « Commandeur d'une pluie » absent ainsi que la belle bibliographie – dans une édition légère : petit format, couverture souple,avec quelques illustrations colorées intéressantes. Ces textes ne sont pas faciles à lire. Ils gagnent à être lus à haute voix. Patrick Chamoiseau a entendu ces contes populaires et a les a traduits dans une langue inventive, riche, baroque, où français et créole s'entremêlent pour évoquer cette langue orale menacée de disparition. Ce petit livre est un trésor.
Contes à partir de 12 ans.

Dhôtel, Gérard
Victor Schoelcher : non à l'esclavage. Arles, Actes Sud Junior, 2015. 95 p. (Ceux qui ont dit non)
Magasin – [8- CNLJD- 26521] (Édition 2008)
Victor Schoelcher est un bourgeois à l’âme républicaine. Témoin d’une vente d’esclaves, il est choqué par le comportement des colons et l’abolition de l’esclavage devient alors son cheval de bataille. Une première approche pédagogique originale et attrayante pour l’étude d’une période de l’histoire et d’un personnage illustre. Dommage qu’il soit mentionné sur la quatrième de couverture
« Roman historique » car il s’agit plutôt d’une fiction sur fonds d’éléments historiques à propos du combat de Victor Schoelcher.
Documentaire à partir de 10 ans.

Houdin, Michelle
Que se passe-t-il dans le tiroir ? = Kisa ka pasé an tiwè-a ?, ill. Émilie Dedieu. Paris, L’Harmattan, 2013. 14 p. (Contes de quatre vents). Éd. bilingue français-créole martiniquais.
Magasin – [2013- 417649]
Cette histoire fait parler des objets rassemblés pêle-mêle dans un tiroir en bois de mahogany (acajou) : Grégoire le calendrier évoque les grandes dates de l’histoire de la Martinique (des précisions sont apportées par une page documentaire à la fin de l’album), tandis que les bougies, le livre de cantiques ou le masque de diable rouge font allusion aux différentes fêtes qui rythment l’année : la Toussaint, Noël, le carnaval, la fête des pères... Le texte bilingue (français – créole de la Martinique) suscite habilement un concert de parfums, de saveurs et de sons auquel répondent des illustrations simples et lisibles, où l’être humain n’apparaît qu’à travers ses mains. Toute une culture surgit grâce à ces petites choses vite rangées, vite oubliées, mais puissamment évocatrices.
Album à partir de 6 ans.

Pinguilly, Yves
Aimé Césaire, le nègre indélébile. Paris, Oskar Jeunesse, 2013. 65 p. (Culture & société, Littérature)
Magasin – [2014- 57027]Cet essai biographique et poétique écrit par Yves Pinguilly est très bien documenté. Il propose des éléments biographiques d’Aimé Césaire en les replaçant dans leur contexte historique et social, avec des extraits et des citations : enfance en Martinique, arrivée à Paris, rencontres avec Senghor et Damas, retour en Martinique. Il présente aussi largement différents aspects de son œuvre littéraire, illustrés par de nombreux extraits. À la fin de l’ouvrage, une bibliographie des œuvres principales d’Aimé Césaire, une courte présentation de l’histoire de la Martinique, de l’esclavage et de l’anticolonialisme et des biographies des personnages proches de Césaire : Lumumba, Senghor et Breton. 
Documentaire à partir de 12 ans.

OCÉAN INDIEN

Océan Indien : nouvelles. Clermont-Ferrand, Ed. Reflets d'ailleurs, 2011. 127 p. (Cipango jeunesse, Archipel)
Magasin – [8- CNLJ- 9100]
Voici un recueil de six nouvelles extrêmement intéressant, réunissant des auteurs phares de La Réunion, et intelligemment présenté : un classement géographique en fonction de l’ancrage des nouvelles, des illustrations de style différent (photographie, peinture, dessin) pour chacune signées Pascale Fontaine, et un petit complément documentaire en fin d’ouvrage, lexique inclus. Ces nouvelles, dans un registre poétique, abordent des thèmes extrêmement variés comme celui de l'environnement dans l'océan Indien, l'histoire de l'esclavage, la ségrégation entre Créoles et Blancs de la métropole. Le lecteur est également séduit par de belles descriptions des paysages et des particularismes de la vie sur les îles de l'océan Indien, qui le font voyager.
Nouvelles à partir de 13 ans.

Comores

Hatubou, Salim
Sagesses et malices de Madi, l'idiot voyageur, ill. Mokeït Van Linden. Paris, Albin Michel Jeunesse, 2004. 132 p.
Salle I – [Contes - C 694 HAT s]
21 histoires de M'na Madi ou Madi l'inutile, parti à la recherche de la sagesse. Fou ou sage ? Madi, l'idiot voyageur, n'est pas sans rappeler Nasreddine Hodja ou Jeha. Issues de l'héritage des deux cultures des Comores, africaine et arabe, les aventures de M'na Madi réveilleront des réminiscences d'histoires et de contes connus. À savourer...
Contes à partir de 6 ans.

Madagascar

Leleu, Dorine
Aina, Lalatiana et Alisoa vivent à Madagascar, ill. Sophie Duffet. Paris, De La Martinière Jeunesse, 2008. 47 p. (Enfants d'ailleurs)
Salle I – [Bibliothèque idéale - ED 235 LEL a]
Cette collection fait appel à trois enfants pour rendre compte de la diversité sociale, économique, culturelle, géographique et ethnique des pays visités. Ce titre offre une vision très contemporaine de la réalité sociale et politique de Madagascar à l'aide de nombreux exemples. L'alternance de photographies et d'illustrations traduit avec sensibilité l'atmosphère du texte.
Documentaire à partir de 9 ans.

Peskine, Brigitte
Les jumeaux de l’île rouge. Montrouge, Bayard Jeunesse, 2014. 184 p. (Millézime)
Magasin – [2014- 226010]
Dans ce roman épistolaire Brigitte Peskine met en relief la complexité de la question de l’adoption soulevée, ici, à travers le phénomène poignant du déracinement. Les jumeaux Cléa et Brice, deuxenfants malgaches, ont été adoptés par un couple de Français peu après leur naissance. Si Brice, devenu adolescent, poursuit son parcours serein, Cléa, au contraire, inquiète ses parents. L’idée d’un voyage à Madagascar se concrétise rapidement : les adolescents seront hébergés par Josépha, la marraine de Cléa. La quête d’identité qui commence alors est relativement classique, mais les directions différentes prises par les deux enfants, les rencontres qu’ils font, les réactions des parents compréhensifs qui laissent le champ libre aux projets parfois étonnants de leurs enfants adoptifs, permettent de déployer une série de remises en question individuelles et donnent du relief à chaque personnage. Le roman décrit par ailleurs la façon dont sont généralement perçus et accueillis les jumeaux qui naissent à Mananjary, petite commune de l’île de Madagascar au bord de l’océan Indien, dans une région où se mêlent modernité, coutumes et croyances irrationnelles. Une histoire à la fois sensible, troublante et surprenante.
Roman à partir de 13 ans.

Vuittenez, Maïwenn
Les baobabs amoureux. Saint-André (Réunion), Océan Éditions, 2011. 36 p. (Océan jeunesse)
Salle I – [Actualité internationale - I 697 VUI b]
Il était bien seul ce baobab, au fin fond de la savane. Les animaux passaient près de lui, indifférents, au mieux. Quelle émotion le jour où une fillette l’écouta vraiment et décida de lui venir en aide en plantant à ses côtés une graine ! Un autre baobab poussa, enlaçant le premier. Les illustrations sont lumineuses, tout en rondeur et en douceur. Cette histoire a été inspirée à l’auteur par une espèce très rare de baobabs qui se divisent en deux pendant leur croissance. On ne trouve « ces baobabs amoureux » qu’à Madagascar où la légende veut qu’ils portent chance à ceux qui s’aiment.
Album à partir de 4 ans.

La Réunion

Moynot, Aurélia
Vélocité. Sainte-Clotilde (Réunion), Epsilon Jeunesse, 2010. [30] p.
Magasin – [8- CNLJ- 8144]
Vélocité, en s’inspirant des jouets malgaches fabriqués à partir de canettes recyclées, nous embarque pour un grand voyage, entre La Réunion et Madagascar, à bord de tous les moyens de locomotionpossibles. De page en page, on retrouve le même personnage au volant d’un engin chaque fois différent. Jusqu’à la panne... Et là, sur quoi peut-on finalement compter ?... La bicyclette ! Les décors, savamment construits à partir de collages de différents matériaux (papiers, cartons), donnent un caractère étonnant à chaque mise en scène. Le rythme, la variété et les surprises suscitées par l’album sont une réussite.
Album à partir de 3 ans.

MONDE ARABE, MOYEN ORIENT

Algérie

Aceval, Nora
Contes d'Algérie, ill. Marcelino Truong. Toulouse, Milan Jeunesse, 2011. 56 p. + 1 CD (De bouche à oreille)
Magasin – [FOL- CNLJ- 3607]
Un très bon choix de quatre contes de tradition algérienne dans ce livre CD. Un récit cadre : pour épargner la vie d’un marchand menacé de mort par un génie, trois voyageurs vont raconter chacun à leur tour. Un conte merveilleux dans lequel trois frères partent à la recherche d’un oiseau siffleur, puis l’histoire d’un voleur très subtil et invincible, pour terminer par un conte de sagesse. La musique de Nasro Beghdad ponctue agréablement les contes et Nora Aceval nous berce de sa douce voix. Contes à partir de 8 ans.

Bathelot, Lilian
Kabylie twist. Nantes, Gulf Stream, 2012. 354 p. (Courants noirs)
Magasin – [8- CNLJ- 9145]
Six voix principales s'expriment dans ce roman choral sur la guerre d'Algérie qui voit se croiser les destins d'un directeur d'école indépendantiste, d'un inspecteur de police pied-noir qui enquête sur des meurtres de colons, d'un appelé musicien de rock et de sa fiancée venus de métropole, d'une jeune commerçante pied-noir et de Najib, son amoureux algérien. Leurs récits s'imbriquent pour ne former qu'une seule et même histoire qui débute dans l'insouciance de l'été 1960 et se termine en 1962. L'auteur restitue bien l'époque. Il esquisse avec adresse l'évolution des personnages. Il pointe la complexité, l'ambivalence, les paradoxes et, derrière le discours officiel rassurant, l'horreur de cette guerre. Attentats, torture, abandon des harkis à leur sort : le récit, intense, n'élude rien malgré l'absence d'une voix algérienne. Un dossier sur la colonisation complète le roman.
Roman à  partir de 13 ans.

Begag, Azouz
La leçon de francisse, ill. Sandrine Martin. Paris, Gallimard Jeunesse, 2007. 75 p.
Magasin – [2007- 204476]
Plus qu'une leçon de français, c'est une véritable leçon d'amour qu'Azouz Begag nous raconte, quant, à douze ans, son père lui propose une sortie entre hommes, au « marchipisse », le marché aux puces, LE loisir de la semaine que son père partage ce jour-là, pour la première fois avec le numéro 7 de ses enfants. Son père qui n'éprouve pas le besoin de bien apprendre le « francisse » puisque « demain » ils vont retourner en Algérie, son père qui se résigne à vivre dans une baraque, puisque demain.... Un texte magnifique, chargé d'émotion, dans lequel l'auteur a retrouvé son enfance et son émerveillement intacts. Alors « ça ti pli » cette histoire ? Oui ça nous plaît, et même beaucoup !
Roman à partir de 11 ans.

Ben Aych, Gil
Le voyage de Mémé. Paris, L’École des loisirs, 2011. 95 p. (Neuf)
Salle I – [Bibliothèque idéale - ER 170 BEN v]
De Paris à Champigny, la longue marche émouvante et comique d'un jeune émigré d'Algérie et de sa grand-mère, qui s'étonne ou s'indigne à chaque instant de mentalités et de conditions de vie qui lui sont étrangères. Leur dialogue, affectueux ou difficile, toujours savoureux, est une confrontation passionnante de points de vue, de réalités, de sentiments différents. Indisponible depuis plusieurs années, après Bordas et Pocket, le roman reparaît à L’École des loisirs.
Roman à partir de 11 ans.

Solet, Bertrand
En Algérie lointaine. Paris, Nouveau Monde Éditions, 2012. 121 p. (Toute une histoire)
Magasin – [2012- 65259]
L’Algérie lointaine, c’est celle de 1830, alors que les troupes françaises se lancent dans une durable conquête militaire. La famille de Frédéric, dupée par un escroc, s’installe à Alger. Frédéric, par désir de vengeance, est entraîné dans une course-poursuite qui le mène au milieu des combats jusqu’à une conclusion romantique. Un roman historique qui porte un point de vue critique et humaniste sur les évènements.
Roman à partir de 12 ans.

Liban

Kochka
Le grand Joseph. Paris, Thierry Magnier, 2010. 110 p. (Roman)
Salle I – [Bibliothèque idéale - ER 180 KOC g]
Un savoureux récit d’enfance de cette auteure franco-libanaise pour la jeunesse. Un récit qui est aussi un hommage à Joseph, son grand-père bien-aimé. Et c’est avec une verve communicative que Kochka fait revivre le petit théâtre quotidien de cette famille à Beyrouth, dans les années 1960, avant la guerre qui a contraint ses parents à l’exil : le spectacle animé des rues, les relations compliquées de la petite fille avec sa redoutable grand-mère, la découverte de la cuisine traditionnelle... mais aussi les superstitions et les valeurs transmises par ses aïeux, qui l’ont aidée à grandir. Très dialogué, ce récit préserve toute la fraîcheur d’un regard enfantin sur ce monde qui s’ouvre sous ses yeux attentifs.
Roman à partir de partir de 11 ans.

Maroc

Oussiali, Clotilde
Aujourd'hui au Maroc : Hassan Aït Yamzel, raconté par Clotilde et Elhoussaine Oussiali, ill. Antoine Ronzon et Maurice Pommier. Paris, Gallimard Jeunesse, 2010. 59 p. dont [18] p. dépl. (Le journal d'un enfant, Série Monde, 8)
Salle I – [Bibliothèque idéale - ED 231 OUS a]
Ce récit d’un jeune garçon berbère montre un Maroc en plein développement, avec le tourisme et des villes en expansion, mais encore marqué par les problèmes de pauvreté, par l’émigration, et par l’importance des coutumes (alimentation, habitat, religion, famille).
Documentaire à partir de 7 ans.

Veillères, Claire
Leila, Reda et Anissa vivent au Maroc, ill. Sophie Duffet. Paris, De La Martinière Jeunesse, 2009. 47 p. (Enfants d'ailleurs, 18)
Salle I – [FOL- CNLJ- 627]
Le Maroc est un pays où se côtoient richesse et pauvreté, modernisme et traditions. Leila, d'une riche famille, proche du roi, est établie à Fès ; elle fera des études et probablement à l'étranger. Reda habite dans un bidonville, sa famille a du mal à vivre ; son frère vend de la drogue pour l'aider à acheter de la nourriture. Anissa est berbère et vit à la montagne, elle participe aux travaux agricoles. Ces trois enfants nous montrent les divers aspects de la réalité du Maroc.
Documentaire à partir de 11 ans.

Québec

Desjardins, India
Le Journal d’Aurélie Laflamme, t.1 à 8. Montréal, Les Intouchables, 2006-2009. 8 volumes.
Également édités en France (avec une réécriture pour le public français) :
Neuilly-sur-Seine, Michel Lafon, 2010-2013.
t. 1 : Magasin – CNLJ – [2011- 6541] ; t.2 : [2011- 66734] ; t.3 [2011- 189299] ; t.4 : [2011- 265534] ; t.5 : [2012- 42751] ; t.6 : [2012- 135012] ; t. 7 : [2012- 293183] ; t.8 : [2013- 31445]
Le journal d’Aurélie, adolescente Québécoise sympathique, en phase avec son temps. Pleine de verve, elle narre les mésaventures du quotidien. La version originale possède une saveur particulière de par ses expressions typiques, les lecteurs français auront cependant peut-être plus de facilité à se plonger dans l’adaptation parue chez Michel Lafon depuis 2010.
Romans à partir de 12 ans.

Favre, Magali
21 jours en octobre. Montréal (Canada), Boréal, 2010. 147 p. (Boréal inter, 57)
Magasin – [8- CNLJ- 10983]
« 21 jours » c’est, à l’automne 1970, la durée légale pendant laquelle le gouvernement pouvait garder prisonnière sans justification toute personne arrêtée. Et ici c’est à travers les yeux de Gaétan, seize ans, jeune homme très occupé par ses amitiés et un amour naissant, que le lecteur voit se développer le mouvement de révolte du FLQ (Front de Libération du Québec), comprend les causesqui l’ont fait naître ainsi que ses effets. Le roman n’est pas toujours facile à lire par un lecteur français - surtout à cause des dialogues dans un français très  « québécois » -, mais il nous permet de mieux appréhender cette période historique peu connue.
Roman à partir de 13 ans.

Loisel, Régis ; Tripp, Jean-Louis
Magasin général (t.1 à 9).Paris, Casterman, 2007-2014. 80 p. environ chaque volume
Magasin – [2006- 85995]  (t.1)
Dans le Québec des années 1940, une jeune veuve tient le principal commerce du village et fait face à l’hostilité  de la communauté. Des portraits émouvants et profondément humains qui évoquent une réalité rurale bien lointaine, mais avec des préoccupations universelles. La collaboration fructueuse de ces deux auteurs donne un résultat original et fort plaisant.
Bandes dessinées à partir de 13 ans.

Marois, André
Mesures de guerre, André Marois. Montréal (Canada), Boréal, 2010. 107 p. (Boréal junior, 103)
Magasin – [8- CNLJ- 10978]
Octobre 1970. Le Front de libération du Québec ayant pris des otages, le gouvernement applique la Loi spéciale : l’armée, avec des chars, sillonne la ville, il y a des arrestations. Sur ce fond historique, l’auteur entremêle habilement les jeux de Gabriel, dix ans, fasciné par les histoires de guerre, avec une tentative d’enlèvement par un truand. L’imagination sans limites de ce garçon étant connue de tous, comment pourra-t-il faire comprendre que, cette fois, il dit vrai ? Un éclairage très accessible sur une période trouble et méconnue de ce côté de l’océan. 
Roman à partir de 9 ans.

Pelletier, Maryse
Un couteau sur la neige, ill. Carl Pelletier. Saint-Lambert, Soulières, 2010. 168 p. (Graffiti, 58)
Salle I – [Actualité internationale - I 714 PEL c]
Une bagarre entre adolescents a mal tourné, l’un deux est grièvement blessé. Qui est l’auteur des coups de couteau et pourquoi ? Un roman policier passionnant qui offre au lecteur le point de vuedes personnes concernées, montre le contexte familial et social, met en scène les dominants et les dominés, les Canadiens de souche et les immigrés… Et ne tombe jamais ni dans la morale ni dans la caricature.
Roman à partir de 13 ans.

Suisse

Bille, Stéphanie Corinna
Le masque géant, ill. Janis Heezen. Genève (Suisse), Joie de lire, 2004. 32 p. (Albums)
Magasin – [FOL- CNLJF- 4287]
Dans un village d'une vallée suisse, la tradition des hommes masqués du carnaval perdure, avec des masques effrayants, comme celui du géant qui vient terrifier le village. Une fable sur la différence qui fait peur et isole, servie par une illustration très dépouillée aux couleurs fondues dans une gamme de bruns sur des pages sépia. Les vrais héros de cette histoire sont les enfants qui par leur innocence et grâce à leur curiosité tenace, réussiront à triompher de la méchanceté des adultes.
Texte illustré à partir de 9 ans.

Le Pantin noir, ill. Hannes Binder. Genève (Suisse), Joie de lire, 2004. 32 p. (Albums)
Salle I – [Actualité de l'édition]
Ce récit d'une grande qualité littéraire, dont la première édition date de 198,  raconte la fascination d'une jeune adolescente rebelle pour un jeune homme à l'allure de pantin, rencontré un soir de foire. Obsédée par ce personnage à la conduite mystérieuse qu'elle revoit de loin en loin, cette adolescente sensible imagine toute une histoire qui se nourrit autant des événements qu'elle observe, que de sa nature pensive, qui emprunte beaucoup à celle de l'auteur. Grâce à cette figure d'une grande profondeur psychologique, à la narration habilement construite, le récit est parcouru par une tension dramatique que prolonge l'illustration à la carte à gratter. Images en noir et blanc virtuoses, qui proposent une interprétation onirique et créent une atmosphère étrange et mystérieuse bien appropriée.
Texte illustré à partir de 11 ans.

Gaul, Isabelle
L'échange. Saint-Laurent, PierreTisseyre, 2012. 154 p. (Conquêtes, 140)
Salle I – [Actualité internationale - I 714 GAU e]
Échange de maisons pour les vacances : Salomé et sa famille vont en Suisse ; et les Suisses au Canada. C’est Salomé, adolescente en recherche, qui raconte : sa famille trop parfaite, ses idées noires… Mais elle découvre, en occupant la chambre d’Yseult, que la vie peut être plus difficile encore. Un roman qui permet de découvrir la Suisse et de voir une autre facette de la famille.
Roman  à partir de 13 ans.

Kolodny, Orith
Genève, Orith Kolodny et Francesca Bazzurro. Genève (Suisse), Joie de lire, 2009. 34 p. (De ville en ville)
Magasin – [Bibliothèque idéale - ED 231 KOL g]
Dans Genève on suit un enfant dont le parcours à travers la ville est marqué par des monuments, des sites, l'évocation d'événements et de coutumes. Au début du livre une carte du circuit donne des repères visuels et, à la fin une double page de notices documentaires apporte des précisions. Le dessin est toujours elliptique et élégant, avec, ici, dans une dominante de blanc, des touches de couleur, surtout rouge, drapeau oblige, et, heureuse innovation, quelques collages d'éléments en quadrichromie.
Documentaire à partir de 6 ans.

Martingay, Claude
Le mendiant, ill. Philippe Dumas. Genève (Suisse), Joie de lire, 2003. 30 p.
Magasin – [8- CNLJA- 15760]
L'enfant demande à son grand-père une histoire qu'il aime, celle de la rencontre de ses grands-parents avec un mendiant et son chien. Qui était cet homme ? Pourquoi le grand-père veut-il garder secrète son identité ? Que se sont-ils dit ? Pourquoi ont-ils continué à s'écrire ? Tandis que se déroule la promenade dans un Genève bien réel et magnifiquement montré par Philippe Dumas, un trèsbeau dialogue s'instaure entre le vieil homme et l'enfant dans la confiance et la tendresse.
Album à partir de 7 ans.

Scotti, Massimo
L'Heure bleue, trad. de l'italien par Sophie Royère, ill Antonio Marinoni. Paris, Naïve, 2009. [68] p.
Magasin – [FOL- CNLJ- 1654]
Un vieux journal intime abandonné dans une gare sert de point de départ à ce voyage en forme de rêve éveillé. Le narrateur l’a ramassé avant de prendre le train et l’histoire se déroule pendant son voyage, alors que défilent par la fenêtre les paysages des Alpes suisses. C’est là qu’intervient le travail graphique fort intéressant : des gravures rupestres de paysages alpins proviennent d’un volume paru en 1780 et accompagnaient le récit d’un voyage en Suisse. Le décor du compartiment qui encadre ces reproductions, agrandies, légèrement colorisées et recadrées, sert de référence au présent de la narration. Viennent s’y insérer les silhouettes noires des protagonistes. Ce choix met en valeur ces personnages venus d’époques différentes, avec une mise à distance qui rend possible leur rencontre dans le récit. Où est le rêve, où est la réalité ?
Texte illustré à partir de 11 ans.

 

Bibliographie jeunesse sur la francophonie
Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - 2015-2016
Thématique, © MCC / Atelier Pentagon

La thématique et les dix mots

Proposé par Dis-moi dix mots le 12/01/2016

"Dis-moi dix mots ... en langue(s) française(s)" : la richesse des régionalismes francophones

Cette nouvelle édition met à l'honneur les variétés du français. 

S'il y a une seule langue française partagée par 274 millions de locuteurs dans le monde, celle-ci est riche de la diversité de ses expressions.

Les dix mots choisis invitent à partir à la découverte du français parlé dans les différents territoires de la Francophonie :

en  France « chafouin » et « fada», au Québec « poudrerie » et « dépanneur », en Belgique  « lumerotte » et « dracher », en Suisse « ristrette » et « vigousse », en Haïti  « tap-tap » et au Congo « champagné ». 

Chafouin

Chafouin, par Atelier Pentagon

 

Chafouin (ine)

[ʃafwɛ̃, in] n. Employé en France.

ÉTYM. 1611 « putois » ; 1508, terme d’injure ; terme dialectal ; de chat, et fouin, masc. de fouine.

n. vx.  Personne qui a une mine sournoise, rusée. Une mine de chafouin. Une chafouine.

Adj. Mod. Rusé, sournois. Air chafouin. Mine chafouine.

Source : le Grand Robert, 2015

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Champagné

Champagné, par Atelier Pentagon

 

 

 

Champagné

n. m. Employé au Congo.

Personne d’influence, aux nombreuses relations.

Source : Loïc Depecker, Petit dictionnaire insolite des mots de la francophonie, Paris, Larousse, 2013

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Dépanneur

Dépanneur, par Atelier Pentagon

 

Dépanneur

n. m. Employé au Québec.

Petit commerce, aux heures d'ouverture étendues, où l'on vend des aliments et une gamme d'articles de consommation courante.

- Au Québec, le terme dépanneur s'est bien implanté. Il est même repris en anglais comme synonyme de convenience store.

Source : Grand dictionnaire terminologique, 2015

 

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Dracher

Dracher, par Atelier Pentagon

 

Dracher

[dʀaʃe] v. Employé en Belgique.

Il drache v. impers. FAM. Il tombe une pluie battante ; il pleut à verse. Il drache depuis le matin.

Voir drache, doucher.

- Vitalité élevée et stable, en Wallonie comme à Bruxelles. - Également employé dans le Nord de la France (Nord-Pas-de-Calias, Ardennes), ainsi qu'au Congo-Kinshasa et au Rwanda.

- Emprunt au flamand draschen "pleuvoir à verse" (néerl. standard stortregenen). Voir drache*.

Source : Michel Francard, Geneviève Geron, Régine Wilmet, Aude Wirth, Dictionnaire des belgicismes, De Boeck-Duculot, 2010

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Fada

Fada, par Atelier Pentagon

 

Fada

[fada] adj. et n. m. Employé en France.

ÉTYM. xxe, pour l’orth. actuelle ; xvie, fadas, fadasse, fadat ; cf. Huguet, cit. Brantôme, d’Aubigné ; provençal mod. fadas ; anc. Provençal fadatz, dér. de fat « sot, niais », du lat. fatuus « insensé »

1. Régional (Midi) Un peu fou cinglé. Il est un peu fada : il en est entiché, il en est fou.
2. N. m. Simple d’esprit ➙ fou. La maison du fada : sobriquet donné par les Marseillais à une construction d’habitation dessinée par Le Corbusier.

Source : le Grand Robert, 2015

 

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Lumerotte

Lumerotte, par Atelier Pentagon

Lumerotte

[lymRᴐt] n.f. Employé en Belgique.

1. Source de lumière de faible intensité. Mettre une lumerotte dans la chambre à coucher de la petite. Je n'arrive pas à lire avec cette lumerotte.
2. Légume (betterave, potiron, citrouille, etc.) évidé et percé de petites ouvertures, dans lequel on place une source lumineuse. Atelier de création de lumerottes. Faire des lumerottes pour la fête d'Halloween.

- Vitalité peu élevée en Wallonie et très faible à Bruxelles. On notera toutefois que ce mot connaît un récent regain grâce aux activités organisées à l'occasion d'Halloween (tradition importée, mais qui se diffuse en Belgique), durant lesquelles les enfants se promènent avec des lumignons.
- Équivalents en fr. de référence : 1. lumignon, connu en Belgique francophone ; 2. citrouille (le plus souvent, ou un autre légume), également employé en Belgique francophone.
- Emprunt au wallon/picard lumrote, loumrote, leumrote (mêmes sens).

Source : Michel Francard, Geneviève Geron, Régine Wilmet, Aude Wirth, Dictionnaire des belgicismes, De Boeck-Duculot, 2010

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Poudrerie

Poudrerie, par Atelier Pentagon

 

Poudrerie

n. f. Employé au Québec.

- Neige poussée par le vent pendant qu'elle tombe.

- Neige déjà au sol qui est soulevée et poussée sous l'effet du vent.

Source : Grand dictionnaire terminologique, 2015

 

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Ristrette

Ristrette, par Atelier Pentagon

Ristrette

Employé en Suisse.

n. m. Petit café très fort, fait à la vapeur au percolateur.

Boire un ristrette au bar à café.

(Exc., au pluriel) Des ristretti.

Rem. Correspond à ce que l’on appellerait en France un express serré.

Emprunt à l’italien (caffè) ristretto « (café) bien tassé, serré », avec francisation de la finale pour la variante ristrette, qui est la seule vraiment courante à l’oral.

adj. Au sens métaphorique (souvent en lien avec le temps), serré, limité.

Rem. Le terme, essentiellement utilisé dans l’expression « c’est ristrette », s’emploie fréquemment à l’oral, mais se rencontre rarement à l’écrit. L’utilisation de ristrette comme adjectif n’a d’ailleurs pas encore d’entrée dans le Dictionnaire suisse romand.

Source : André Thibault, Pierre Knecht, Dictionnaire suisse romand, Zoé, 2012

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Tap-tap

Tap-tap, par Atelier Pentagon

​Tap-tap

n.m. Employé en Haïti.

En Haïti, camionnette servant au transport en commun dont la carrosserie s’orne de peintures naïves représentant des scènes de la vie quotidienne. 

Source : Stanley Péan [auteur québécois d’origine haïtienne], Zombi blues, éditions de la Courte Échelle, Montréal, Québec, 1996

 

 

 

 

 

 

Dis-moi dix mots... en langue(s) française(s) - Vigousse

Vigousse, par Atelier Pentagon

​Vigousse

adj. Employé en Suisse.

Vigoureux, vif, plein de vie, alerte (d'une personne) ; vigoureux, fort, robuste, résistant (d'un animal, d'une plante).

Pour son âge, mon grand-père est encore bien vigousse. Il n'est pas très vigousse, ton hibiscus. C'est le nouveau-né le plus vigousse que j'aie jamais vu. T'as pas l'air vigousse pour un sou, t'es malade ou quoi?

Rem. Rare dans la langue écrite ; pratiquement inusité dans la langue littéraire.

Première attestation en Suisse romande : 1887. On trouve le mot sous la plume de Flaubert dès 1848 (« c’est d’une vigousse et d’une bestialité inouïes », Par champs et par grèves), de même que chez les Frères Goncourt (Journal, juillet 1869 et janvier 1889), mais à chaque fois comme substantif féminin, avec le sens de « vigueur ». Dans Les Valseuses de B. Blier (1972), en revanche, on rencontre le mot en fonction d’adjectif : « Et ils trouvaient quand même la force, ces feignants, de nous faire au passage un bras d’honneur vigousse, ou de nous envoyer des baisers sonores. »

La forme vigousse a aussi été relevée dans le Haut-Jura et à Nancy.

Remarque : À noter que « Vigousse » est par ailleurs le nom d'un hebdomadaire satirique romand, créé en 2009.

Source : André Thibault, Pierre Knecht, Dictionnaire suisse romand, Zoé, 2012

 

© MCC / conception graphique : atelier Pentagon / caractère typographique : Infini, Sandrine Nugue / CNAP 

 

La thématique et les dix mots

Dailymotion

Facebook

Twitter

Partenaires