Les partenaires culturels

En 2012, Rhône-Alpes fête Jean-Jacques Rousseau, qui aura 300 ans le 28 juin…

L’illustre Genevois était en effet particulièrement attaché à notre région, qui n’existait pas encore en tant que telle à son époque, mais qu’il a sillonnée, le plus souvent à pied, durant des années et dont il a chanté les paysages dans des pages célèbres.

Du Discours sur l’origine de l’inégalité aux Confessions, Rousseau aura révolutionné le champ social et politique et inventé l’écriture de soi. La célébration de son tricentenaire mêlera étroitement quelques temps forts et de nombreuses initiatives nées dans nos huit départements. Spectacles, colloques, expositions, publications, pique-niques républicains, séances d’herborisation dans les parcs naturels régionaux… : à chacun sa manière de dire son admiration et son affection à ce jeune homme de trois cents ans, dont la parole résonne encore si fortement dans notre siècle, et qui avait choisi comme devise : vitam impedere vero, « consacrer sa vie à la vérité ».

caravane des dix motsLa Caravane des dix mots est un projet d’action culturelle autour de la langue française mené en région Rhône-Alpes depuis 2003 à l’initiative du Théâtre des Asphodèles. Il s’appuie sur le dispositif des « dix mots » proposé chaque année dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie.
Depuis 2005, le projet s’est internationalisé pour donner naissance à d’autres Caravanes dans le monde. Jusqu’à aujourd’hui, ce sont 48 territoires du monde qui ont participé à l’aventure. Leur rencontre donne lieu tous les deux ans au Forum international des Caravanes francophones.

La Caravane des dix mots propose « d’aller à la pêche au sens des mots au-delà de leur propre définition, afin de montrer la richesse et la diversité que tout être humain porte en lui » à travers un projet aux multiples facettes : artistique, culturel, éducatif, linguistique et social. A partir du simple prétexte de dix mots en langue française, des artistes de plus de 45 régions ou pays du monde tentent au quotidien de restituer le vécu et l’imaginaire de leurs concitoyens. Une aventure à l’échelle du monde, qui met en valeur les diversités culturelles et donne la parole à tout un chacun.

Logo du Musée des lettres et manuscritsLe Musée des lettres et manuscrits est une association privée fondée par Gérard Lhéritier le 18 juin 2004, dont il n’existe pas d’équivalent en France et même en Europe (sur un modèle identique, le Musée des lettres et manuscrits de Belgique a ouvert ses portes à Bruxelles en septembre 2011). Entièrement consacré à la conservation et la mise en valeur des trésors du patrimoine écrit, il est depuis avril 2010 situé au 222 boulevard Saint-Germain. Dans un immeuble haussmannien entièrement réaménagé sont présentées les plus belles pièces d’un fonds riche de quelque 80 000 documents, à travers des expositions temporaires (à raison de trois par an) et des collections permanentes réparties en plusieurs espaces (Histoire, Art, Littérature, Sciences et découvertes, Musique).

On peut citer parmi les quelque 1200 pièces exposées ces quelques manuscrits majeurs : le Testament politique de Louis XVI, la Genèse de la Théorie de la relativité générale d’Einstein, les deux Manifestes du surréalisme de Breton, la correspondance de Zola ou Cellulairement de Verlaine et le Manuscrit de La Belle et la Bête de Cocteau, tous deux classés trésor national.

Le Musée des lettres et manuscrits a dès sa création eu à coeur de mettre ses collections à disposition du public à travers tout une gamme d’initiatives : consultation des pièces par les chercheurs, prêts aux musées nationaux et institutions de province ou étrangers, partenariats institutionnels, mécénat, édition d’ouvrages, activités pédagogiques, soutien au magazine Plume, le magazine du patrimoine écrit, etc. C’est dans la continuité de cette démarche qu’il s’associe avec enthousiasme en 2012 à la Semaine de la langue française et de la francophonie.